Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
3 mai 2013 - 00:00

L'invitation au voyage de Lucy-France Dutremble

Par Marilyne Champagne

Depuis qu'elle a embrassé la carrière d'écrivaine, en 2006, la Soreloise d'origine Lucy-France Dutremble invite à ses lecteurs à voyager à travers le Québec, mais aussi dans le temps!

Pour son septième roman, intitulé Les jumelles Guindon, elle propose un aller simple pour les années 1960 et une incursion dans la vie de deux sœurs qui s'installent à Saint-Pie, petite municipalité de la Montérégie.

On y fait la rencontre de Béatrice et de Violette Guindon, des jumelles qui, contrairement à ce qu'on peut penser, se détestent! Pourquoi tant de haine? Et pourquoi déménager dans la même ville?

« Depuis leur naissance, elles se sont toujours chicanées. Que s'est-il passé dans leur enfance à Saint-Célestin, en Mauricie? » lance l'écrivaine, désireuse de susciter la curiosité des lecteurs, sans pour autant répondre à ces questions.

« Béatrice, c'est la rebelle, l'obstinée, tandis que sa sœur Violette est très féminine et alerte », enchaîne l'auteure, qui parle de ses personnages comme s'ils étaient bien vivants.

Des heures de recherches

Bien qu'il s'agisse de fiction, l'histoire des sœurs Guindon s'inscrit dans un contexte historique bien réel. Tout comme l'ensemble des romans de Lucy-France Dutremble. La ville de Sorel a même servi de toile de fond pour sa suite, La rue Royale, dont les deux tomes ont été publiés en 2009 et 2010. Son dernier roman, Le Coconut Pizza se déroule pour sa part notamment à Saint-Jean-de-Matha.

Toujours dans un souci de réalisme, l'écrivaine n'hésite pas à ponctuer ses romans d'expressions issues du parler québécois. « Quand je me lance dans l'écriture d'un nouveau roman, je commence toujours par visiter la ville. Je veux tout savoir de son histoire. Je vais à la bibliothèque pour faire mes recherches. Je ne peux pas me tromper sur les faits historiques ou salir la réputation de quelqu'un. »

Puis, les personnages surgissent les uns après les autres. « Ce sont eux qui me mènent par le bout du nez. J'écris vraiment ce que je vois. Ils sont réels pour moi. Quand j'écris le mot ''fin'' dans mes romans, je pleure », avoue-t-elle.

D'autres projets en route

Visiblement passionnée d'écriture et de recherches, Mme Dutremble a déjà envoyé à son nouvel éditeur son prochain roman, Alicia, pourquoi elle, qui raconte l'histoire d'Alicia, une enfant née en 1872 avec une anomalie à la tête qui bouleversera tous ses proches. De plus, l'auteure travaille actuellement à l'écriture d'un autre récit, Rose-May, la veuve du mineur.

Au-delà de l'écriture, Lucy-France Dutremble adore aller à la rencontre de ses lecteurs dans différents salons du livre ou conférences. Elle peut ainsi échanger sur la perception qu'ont ses lecteurs de ses différents personnages.

Elle participera au 37e Salon du livre de l’Abitibi-Témiscamingue, qui se tiendra à La Sarre du 23 au 26 mai.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Sorel-Tracy Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Sorel-Tracy Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.