Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
21 octobre 2016 - 14:58

Le démantèlement libéral des régions doit cesser

Par Salle des nouvelles

Le chef de l’opposition officielle, Jean-François Lisée, et Sylvain Rochon, député de Richelieu, dénoncent les dommages causés par le gouvernement libéral dans les régions du Québec, qui sont le résultat de ses politiques d’austérité toxiques, de son dogmatisme et de sa vision à courte vue.

« La disparition des nombreux outils de développement et de soutien, dont les centres locaux de développement (CLD), qui sont passés de 120 à seulement 48, est inadmissible. À cela s’ajoutent l’abolition des conférences régionales des élus, la fermeture des directions de bureaux régionaux de plusieurs ministères, la centralisation dans le secteur de la santé, la délocalisation des directions dans les hôpitaux, et j’en passe. Le Parti Québécois demande un cran d’arrêt à toute mesure de centralisation des services qui nuit aux régions du Québec. Nous exigeons également que les ministres chargés de veiller sur les régions, présentement tous des élus de Montréal, soient remplacés illico par un ou des députés ministres en provenance des régions et possédant une réelle connaissance de leurs réalités », a plaidé le chef de l’opposition officielle, Jean-François Lisée.

« Les libéraux ont passé au tordeur une panoplie de programmes stimulants pour le développement régional, en soutenant qu’il n’y aurait aucun impact négatif sur l’économie. Les données prouvent aujourd’hui le contraire. Comme si ce n’était pas suffisant, le gouvernement libéral est même incapable d’estimer l’ombre du début du nombre d’entreprises ayant été soutenues, l’année dernière, par les structures qui remplacent les CLD. Le gouvernement n’a aucune donnée, non plus, sur le nombre d’entreprises n’ayant pas eu accès aux services des entrepreneurs mentors, que les libéraux ont congédiés. Le premier ministre a démantelé les outils de développement régionaux, cassé l’élan économique de nos entreprises, et il continue d’affirmer qu’il n’y a aucun problème. Ici, dans la MRC Pierre-De-Saurel, le gouvernement a coupé 60 % du financement qu’il allouait au CLD », a pour sa part dénoncé Sylvain Rochon.

Le Parti Québécois croit qu’un Québec fort passe par la vitalité de ses régions. Il a toujours fait et fait encore aujourd’hui le choix de défendre les régions. « Contrairement à tous ses prédécesseurs, le premier ministre a fait le choix de ne pas nommer un ministre responsable des Régions. Il a plutôt chargé trois élus de Montréal de superviser le démantèlement libéral des régions depuis la métropole. Personne, au sein du gouvernement libéral, n’est chargé de défendre les régions du Québec. Au Parti Québécois, nous avons donné à Sylvain Gaudreault, député de Jonquière, le mandat de réunir une équipe de 16 élus provenant des quatre coins du Québec pour tendre la main aux décideurs régionaux. Nous serons les alliés de toutes les régions du Québec », a tenu à réitérer Sylvain Rochon. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Sorel-Tracy Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Sorel-Tracy Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.