Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
13 juin 2018 - 15:14 | Mis à jour : 15:21

La 2e manche CSCC: un spectacle époustouflant par la crème du stock-car

Donald Theetge s'impose et gagne à Montmagny

L’homme d’affaires de Québec et pilote de voiture NASCAR, Donald Theetge, a profité d’une fin de semaine de repos pour… participer à une course de stock-car et repartir avec le trophée de la victoire. 

Le Championnat de Stock-car Canadien (CSCC) met en vedette les meilleurs pilotes et voitures LMS au Québec.  Jean-François Déry de Québec, Dany Trépanier de St-Édouard de Lotbinière, Pier-Luc Ouellette de Terrebonne et Jonathan Bouvrette de Blainville ont complété le top-5.

L’épreuve de 125 tours disputée sur le tracé de 3/8-mile de l’Autodrome de Montmagny (Montmagny, QC), située à l’est de Québec, a comblé les nombreux spectateurs sur place. Une course disputée avec une grande intensité du début à la fin en 80 minutes. L’épreuve a été neutralisée à 8 reprises.

Gaétan Gaudreault de Québec et Steve Côté de L’Île-Bizard occupaient la première ligne au départ du groupe de 20 pilotes. Côté en a profité pour s’installer aux commandes de l’épreuve et imposé le rythme lors des 55 premiers passages, malgré les attaques répétées de Mathieu Kingsbury de Blainville et Jonathan Bouvrette. Côté a été très rapide en course, il a mené le plus de tours, 55, et il a réalisé le meilleur temps de la journée avec un 17.994 secondes en essaies libres.

Malheureusement, une erreur de calcul, est sûrement venue le privé d’un top-5, puisqu’il a été victime d’une panne d’essence. « On a sous-estimé la consommation d’essence. On sauve les meubles en ayant remporté notre course de qualification et ayant mené le plus de tours » déclara Jonathan Côté le chef d’équipe et frère de Steve.

Parti en 14e position, Jean-François Déry a profité de la deuxième relance, alors qu’il était rendu en 2e position, pour prendre les commandes de l’épreuve reléguant Côté au 2e rang. Derrière eux, les Theetge, Bouvrette, Kingsbury, Marc-André Cliche de Vallée-Jonction, Simon Roussin de Québec et Martin Jr Goulet de Terrebonne se disputaient une bataille féroce au grand plaisir des spectateurs.

Malchanceux à la pige, parti douzième, Theetge s’est installé pour une première fois en tête au 73e quand il a devancé Déry. Les deux se sont échangés la tête à 4 autres reprises (aux passages 89, 96, 116 et 119). Theetge enregistre une première victoire dans le championnat CSCC LMS et une 23e en carrière dans les voitures LMS, soit au deuxième rang des Québécois. 

« Nous avons été patient.  J’ai ménagé les pneus et c’est ce qui a fait la différence pour remporter l’épreuve.  De plus, mon équipe a su apporter les bons ajustements pour la transition jour-soir » déclara Theetge qui a déjà confirmé sa participation à la prochaine épreuve du CSCC.

Déry qui a terminé deuxième et sur le pare-chocs de Theetge effectuait un premier départ en CSCC. Il n’a pas déçu les amateurs ayant piloté avec le couteau entre les dents toute la course. En entrevue d’après couse il a déclaré « ça, c’est des courses! ». On pouvait sentir sa grande satisfaction. C’est lui qui a signé la plus belle remontée Les Constructions Alain Gaudreault ayant retranché 12 positions.

Dany Trépanier qui a terminé troisième avait pris le départ en 11e position. Comme il a été impliqué dans la première neutralisation (4e passage), avec rien à perdre, le meneur au classement avant l’épreuve a profité de plusieurs arrêts aux puits pour apporter des ajustements à sa voiture, qui ont porté fruit en fin de course.

« Je me suis souvenu de Patrick Laperle qui n’a jamais hésité à faire de multiples visites aux puits quand l’auto n’est pas à point. On a utilisé la même stratégie » déclara Trépanier visiblement très heureux de sa 3e position. Classé septième lors de la dernière relance, avec 11 tours à faire, il a été audacieux et opportuniste pour devancer Marc-André Cliche, Ouellette et Kingsbury.

Un classement décevant, mais une performance digne de mention pour Marc-André Cliche. Ce dernier s’est maintenu dans top-5 dans la 2e moitié de l’épreuve et semblait en route pour signer un top-5 ou même un podium. Cliche a été victime des problèmes d’hésitation de la voiture de Bouvrette à la dernière relance. Les problèmes de carburation de Bouvrette lui ont aussi fait perdre de précieuses positions, passant de la 2e avec 11 tours à faire à la 5e à la fin de l’épreuve.

Si la bataille en tête de peloton était intense, elle l’était tout autant plus loin derrière. D’ailleurs une belle bataille entre deux recrues, Jean-Philippe Bergeron de Terrebonne et Rémi Perreault de St-Paul de Joliette, ont offert tout un spectacle en roulant une vingtaine de tours « side-by-side » alors qu’ils se battaient pour la treizième position. Au final, Perreault enregistre un premier top-10 en se classant 10e et se hisse au premier rang du championnat des recrues Attaches Montréal.

Bergeron victime d’un bris de suspension a terminé 14e. Vincent Vachon, une autre recrue en piste, roulait tantôt devant, tantôt derrière le duo Bergeron-Perrault, mais au 93e tour alors que le drapeau jaune a été déployé pour la voiture immobilisée de Simon Roussin, un violent contact entre Gaétant Gaudreault et Vachon est venu mettre fin à la soirée de ce dernier. Martin Hébert a réalisé que sa voiture n’était pas performante, a utilisé l’épreuve pour faire différents tests avant d’éventuellement abandonner.

Les vainqueurs en course de qualification ont été : Dany Trépanier, Donald Theetge et Steve Côté.

Comme à chacune des épreuves, VP Racing Fuels par son représentant au Québec, DL Performance, a fait tiré un bidon d’essence de 5 gal.  C’est Dany Trépanier qui là remporté par le truchement du hasard.

La prochaine et 3e manche du Championnat de stock-car Canadien, une course de 125 tours, sera disputée le dimanche 24 juin prochain à l’Autodrome Montmagny. Début du programme à 18h.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Sorel-Tracy Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Sorel-Tracy Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.