Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Davie: un fonctionnaire a tenté de saper les pouvoirs ministériels, selon la Couronne

durée 14h13
7 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne, 2022

OTTAWA — Les procureurs de la Couronne accusent un fonctionnaire fédéral d'avoir tenté de saper les pouvoirs décisionnels du Cabinet en divulguant intentionnellement des documents sensibles concernant un projet de construction navale de 700 millions $ au chantier naval de Davie.

Le procureur Mark Covan a porté l'accusation lors de ses premières plaidoiries dans le cadre du procès du fonctionnaire Matthew Matchett, accusé d'abus de confiance.

Le gouvernement conservateur de Stephen Harper avait négocié un accord avec Davie en 2015 pour que le chantier naval québécois loue à la Marine un porte-conteneurs civil converti pour servir de navire de ravitaillement temporaire.

Mais le premier témoin de la Couronne au procès, le vétéran lobbyiste Brian Mersereau, qui travaillait pour Davie à l'époque, a indiqué que le chantier naval de Lévis craignait que le gouvernement libéral de Justin Trudeau, nouvellement élu en octobre 2015, ne déchire cet accord. C'est pourquoi le lobbyiste était en contact avec le fonctionnaire Matchett en novembre 2015, a-t-il témoigné.

M. Mersereau a raconté au tribunal qu'une enveloppe brune ordinaire, contenant plusieurs documents, avait été livrée à son bureau peu de temps après avoir parlé de ce dossier avec M. Matchett. 

Interrogé par le procureur Covan, M. Mersereau a toutefois précisé qu'il ne pouvait pas se rappeler exactement quels documents se trouvaient dans l'enveloppe brune, à part une ébauche de lettre au cabinet fédéral et d'autres documents qui n'étaient pas secrets.

La Presse Canadienne