Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Déplacements en vélo: Montréal pourrait servir d'exemple aux villes canadiennes

durée 10h16
4 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne, 2022

MONTRÉAL — Les autres villes canadiennes devraient prendre l'exemple sur Montréal lorsque vient le temps de promouvoir une culture du vélo, disent des experts en transport urbain.

Selon Stein van Oosteren, un porte-parole du Collectif Vélo-Île-de-France, le moment est venu pour les villes canadiennes de changer la façon de déplacer leur population. Il rappelle que l'essor du vélo en France et aux Pays-Bas est attribuable au prix élevé de l'essence.

«Les Pays-Bas étaient comme le Canada d'aujourd'hui: un pays axé sur l'automobile. L'auto était la fondation des déplacements. C'était dangereux et peu très désagréable de se déplacer en vélo», rappelle M. Oosteren, de passage à Montréal dans le cadre du festival Go Vélo.

Il soutient que la métropole québécoise est le chef de file du vélo en Amérique du Nord en raison de son réseau de pistes cyclables séparées des voies pour les véhicules moteurs. Ces pistes attirent un grand nombre d'usagers, car elles leur procurent un sentiment de sécurité.

En Amérique du Nord, il faut souvent être un cyclisme expérimenté pour se déplacer en vélo, soutient Owen Waygood, un professeur de Polytechnique Montréal. Des infrastructures plus sûres seront plus utilisées par des femmes, des enfants et des gens plus âgés.

«Montréal a un grand leadership dans ce domaine», dit-il.

Les données révèlent une augmentation de l'utilisation des nouveaux passages du Réseau express vélo, souligne le Pr Waygood. Environ 2000 cyclistes empruntent quotidiennement la piste de la rue St-Denis. «On en compte parfois jusqu'à 8000. C'est impressionnant.»

Jacob Serebrin, La Presse Canadienne