Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Duvernay-Tardif doit faire sa résidence en médecine, ne ferme pas la porte à la NFL

durée 17h25
8 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

4 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

MONTRÉAL — Il est temps pour Laurent Duvernay-Tardif de prioriser la médecine, même s'il ne veut pas faire une croix sur la NFL.

Le Québécois âgé de 31 ans, qui a gradué de l'école de médecine de l'Université McGill en 2018, doit commencer sa résidence au plus tard le mois prochain s'il souhaite devenir médecin.

«L'Université McGill et le Collège des médecins ont été des plus flexibles depuis que j'ai commencé ma carrière dans la NFL, a déclaré Duvernay-Tardif à La Presse Canadienne. J'aurais pu demander une exception, qu'on ajuste les règles pour moi, mais je ne veux pas ça. Je ne veux pas de passe-droit. Je pourrais demander de commencer en janvier. Mais je ne veux pas être celui qui arrive comme un cheveu sur la soupe six mois après les autres.

«Quatre ans après avoir obtenu mon diplôme, c'est la date limite pour commencer ma résidence. C'était correct d'optimiser mon horaire pour favoriser mon football, mais je ne voulais pas sortir du cadre qui a été réfléchi par l'université et le Collège des médecins. Les règles sont claires. Quelques semaines après avoir été échangé à New York, j'ai commencé les démarches pour ma résidence. (...) C'est maintenant l'heure pour moi de prioriser la médecine, une décision avec laquelle je suis à l'aise à 100 %.»

En même temps, le colosse de six pieds cinq pouces et 321 livres espère toujours poursuivre sa carrière dans la NFL, même s'il est toujours sans contrat en vue de la prochaine campagne.

Et ce n'est pas l'intérêt qui manque.

«On a eu plusieurs offres de contrat. Au moins trois ou quatre équipes, dont certaines qui ont appelé Sasha (Ghavami, son agent) chaque semaine pendant un mois, m'ont fait des offres fermes. Je suis juste rendu à un point où je dois prioriser mon cheminement (en médecine).»

Ghavami n'a pas voulu révéler l'identité des équipes impliquées. Toutes les offres ont cependant dû être déclinées, puisque Duvernay-Tardif ne serait pas en mesure de participer aux activités obligatoires des clubs concernés, dont le camp d'entraînement. 

Sa résidence sera d'une durée de deux ans, mais ses premières obligations sont d'une durée de deux mois. Il pourrait ensuite compter sur une pause de quelques mois: il espère donc pouvoir se trouver une place dans la NFL quelque part en septembre.

«Je veux toujours essayer d'être authentique et vrai dans ce que je dis. Je ne peux donc pas dire que je vais arrêter le football en sachant qu'au fond de moi, il y aurait encore une chance que je revienne. Nous en avons parlé aux équipes et étonnamment, nous avons eu une bonne réception de la part de certaines d'entre elles.

«Je ne dis pas que je vais aller jouer au football seulement si j'ai une offre. Je dis que présentement, je me concentre sur la médecine et que je suis pas mal certain qu'il y aura un contrat pour moi en septembre. J'ai une obligation morale de faire ces deux premiers mois, mais je pourrais ensuite profiter d'une pause de cinq mois pour aller jouer au football.»

Une première

'LDT' est devenu joueur autonome pour la première fois de sa carrière en mars dernier. Depuis que le natif de Mont-Saint-Hilaire a percé avec les Chiefs de Kansas City en 2014, il ne s'était jamais retrouvé sans un contrat de la NFL en poche.

«C'est plus une question d'explorer des options, de voir un peu quelle est la prochaine étape, avait dit Ghavami à l'époque. Nous ne fermons la porte à rien.»

Cela inclut un retour chez les Jets de New York, avec lesquels Duvernay-Tardif a terminé la saison dernière.

Garde du côté droit, l'ex-joueur de l'Université McGill a été partant lors de sept matchs sur huit avec les Jets (4-13), qui ont terminé derniers dans l'Est de l'AFC.

Le Québécois était devenu le premier joueur de la NFL à se retirer de la saison 2020. Il a lutté contre la pandémie de coronavirus en travaillant dans un centre de soins de longue durée, au Québec.

«Je pense que les équipes sont ouvertes à m'accueillir en septembre parce qu'elles ont vu que je pouvais arriver dans une équipe qui pratique un système complètement différent de celui dans lequel j'évoluais et être rapidement inséré dans la formation partante, comme je l'ai fait à mon arrivée chez les Jets», a noté le footballeur.

Après la saison 2020, Duvernay-Tardif est retourné à Kansas City en 2021, dans l'espoir de reprendre son poste. Il s'est toutefois fracturé la main à l'entraînement et a raté un mois d'activités. Rétabli, il a été un joueur inactif, la recrue Trey Smith étant devenu le garde à droite partant des Chiefs.

En novembre dernier, Duvernay-Tardif a renoncé à sa clause de non-échange, permettant aux Chiefs de l'échanger aux Jets.

Duvernay-Tardif a amorcé 57 matchs sur 60 lors de son séjour avec les Chiefs. Il a obtenu un premier départ dans la NFL en 2015 et a aidé les Chiefs à remporter le Super Bowl le 2 février 2020, contre les 49ers de San Francisco.

Alexandre Geoffrion-McInnis & Frédéric Daigle, La Presse Canadienne