Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Fausse alerte à la bombe sur la colline du Parlement: des sikhs exigent des réponses

durée 12h07
14 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne, 2022

OTTAWA — L'Organisation mondiale des sikhs du Canada affirme que les autorités canadiennes devraient mener une enquête approfondie et poursuivre en justice les personnes impliquées dans l'information qui a mené à l'arrestation injustifiée de deux organisateurs d'un rassemblement sikh près de la colline du Parlement.

Tejinder Singh Sidhu, président de l'organisation, a déclaré dans un communiqué que le «canular d'alerte à la bombe» en rapport avec le rassemblement sikh de samedi était «profondément préoccupant».

Les deux organisateurs du rassemblement disent avoir été arrêtés à tort en lien avec une «alerte à la bombe» — une expérience que l'un des hommes a qualifiée d'«irrespectueuse» et de «harcèlement».

Les deux hommes soulèvent des questions sur l'identité de la personne qui a donné leurs noms aux enquêteurs et sur le motif de ce geste, mais aussi sur la manière dont la police avait traité ces informations.

Les deux hommes étaient les organisateurs d'un rassemblement commémoratif pour les victimes du massacre de sikhs en Inde en 1984.

La police n'a pas répondu aux questions sur le récit des événements des deux hommes et a publié peu de détails sur la «menace potentielle» qui avait provoqué l'évacuation de la colline du Parlement et la fermeture des rues environnantes pendant plusieurs heures, samedi après-midi.

---

Cette dépêche a été rédigée avec l'aide financière des Bourses de Meta et de La Presse Canadienne pour les nouvelles.

La Presse Canadienne