Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Hydro-Québec remet 5 millions $ pour soutenir les femmes d'affaires autochtones

durée 17h20
15 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

Hydro-Québec débloque 5 millions $ sur cinq ans pour soutenir les femmes entrepreneures des Premières Nations et de la nation inuite pour le démarrage ou le développement de leurs entreprises. 

Ces sommes permettront à la Commission de développement économique des Premières Nations du Québec et du Labrador (CDEPNQL) d'élargir son offre de services et soutenir plus de femmes autochtones. 

Elle pourra notamment offrir du microcrédit ou une contribution financière pour l’établissement d’une entreprise et le développement d’une infrastructure commerciale, a annoncé, mercredi, la société d'État dans un communiqué conjoint avec la CDEPNQL. 

«Des femmes de toutes nos nations pourront bénéficier du soutien de notre équipe de conseillers expérimentés dans la réalisation d’un projet d’affaires ou dans l’évolution d’une entreprise existante. Les femmes ainsi soutenues deviendront des modèles pour les générations à venir», mentionne la directrice générale par intérim de la Commission, Jinny Thibodeau Rankin, dans le communiqué. 

Elle souligne que l’intérêt des femmes autochtones pour l’entrepreneuriat est en pleine croissance depuis plusieurs années.

Grâce à cette collaboration, les entrepreneures autochtones pourront aussi obtenir un appui à la mise en marché sous la marque «Identification Premières Nations» créée par la CDEPNQL, permettant notamment d’authentifier leurs produits et services. 

La contribution d'Hydro-Québec découle d'échanges avec des femmes entrepreneures, ou de femmes souhaitant le devenir, issues des Premières Nations et de la nation inuite.

«En novembre dernier, lors du Grand cercle économique des Peuples autochtones et du Québec, Hydro-Québec s’est engagée envers les Premières Nations et la nation inuite à approfondir le dialogue avec elles. C’est justement par le dialogue que le soutien aux femmes entrepreneures autochtones s’est imposé», affirme par voie de communiqué la vice-présidente au Développement durable, relations avec les communautés et communications chez Hydro-Québec, Julie Boucher. 

La Presse Canadienne