Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

L'âge minimum grimpe à 17 ans pour les patineurs artistiques en vue des JO 2026

durée 09h36
7 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

PHUKET, Thaïlande — Aucun patineur artistique de 15 ans ne sera autorisé à participer aux Jeux olympiques de 2026 à la suite de la controverse entourant la championne nationale russe Kamila Valieva aux Jeux de Pékin cette année.

L'Union internationale de patinage (ISU) a adopté une nouvelle limite d'âge pour les patineurs artistiques lors d'événements internationaux seniors lors d'un vote de 110 contre 16 qui portera l'âge minimum à 17 ans avant les prochains Jeux olympiques d'hiver de Milan-Cortina d'Ampezzo, en Italie.

«C'est une décision très importante, a révélé le président de l'ISU, Jan Dijkema. Je dirais que c'est une décision vraiment historique.»

La limite sera introduite progressivement avec les jeunes de 16 ans autorisés à participer à la saison 2023-24, passant à 17 la saison suivante, qui est la dernière avant les Jeux olympiques.

Le changement était envisagé avant même que le patinage artistique aux Jeux olympiques de Pékin se retrouve sous le feu des projecteurs en raison du stress émotionnel imposé à Valieva, âgée de 15 ans. Elle était la favorite pour remporter l'or à l'épreuve individuelle, après avoir aidé les Russes à remporter le titre par équipe, avant qu'un test antidopage positif de décembre ne soit révélé tardivement lors des Jeux olympiques.

L'adolescente a été autorisée à s'entraîner alors qu'une audience du Tribunal arbitral du sport (TAS) était en préparation, ce qui lui a permis de concourir en attendant l'enquête complète. Elle est toujours en cours.

Son programme principal a été ponctué d'erreurs et elle a glissé à la quatrième place. Elle a été l'objet des critiques de son entraîneur Eteri Tutberidze lorsqu'elle l'a rejointe sur le bord de la patinoire.

L'ISU a rédigé une proposition de limite d'âge indiquant que «l'épuisement professionnel, les troubles de l'alimentation et les conséquences à long terme des blessures» constituaient un risque pour les patineurs adolescents qui sont poussés à effectuer plus de quadruples sauts.

L'instance dirigeante a déclaré qu'elle avait «un devoir de diligence pour protéger la santé et la sécurité physiques et psychologiques de tous les athlètes, y compris les athlètes adolescents de l'élite.»

The Associated Press