Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

La GRC enquête sur la «dénonciation» de deux sikhs qui a mené à leur arrestation

durée 12h12
15 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne, 2022

OTTAWA — La police d'Ottawa a déclaré que la Gendarmerie royale du Canada (GRC) menait une enquête sur la fausse alerte à la bombe qui a conduit à l'arrestation samedi de deux organisateurs d'un rassemblement de sikhs près de la colline du Parlement.

Le chef par intérim de la police d'Ottawa, Steve Bell, a communiqué cette information dans une lettre adressée mardi soir à la Commission de services policiers d'Ottawa.

Le chef Bell indique qu'à la lumière de cette enquête, la police d'Ottawa est limitée dans ce qu'elle peut dévoiler sur les circonstances de l'incident de samedi. Mais il ajoute que le corps policier s'efforcera de fournir autant d'informations que possible pour «assurer la transparence».

Selon M. Bell, la police d'Ottawa est consciente de l'impact que l'intervention policière a pu avoir sur les personnes arrêtées.

Il soutient que le Service de police a contacté les dirigeants de la communauté sikhe d'Ottawa et les rencontrera plus tard cette semaine pour obtenir leurs commentaires.

Un porte-parole de la GRC explique que pour des enjeux de confidentialité et des raisons opérationnelles, la police fédérale ne confirme les détails liés aux enquêtes criminelles que lorsque des accusations ont été portées.

---

Cette dépêche a été rédigée avec l'aide financière des Bourses de Meta et de La Presse Canadienne pour les nouvelles.

La Presse Canadienne