Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Le Canada ciblé par des millions de tweets de désinformation liés au Kremlin

durée 16h05
8 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne, 2022

OTTAWA — Une analyse effectuée par l'Université de Calgary sur plus de 6 millions de messages et de partages publiés sur Twitter — en tenant compte de leur origine — a permis de démontrer que le Canada était visé par des puissances étrangères cherchant à manipuler l'opinion publique.

D'après le rapport de l'École de politiques publiques de l'Université de Calgary, des millions de messages et de partages à propos de l'invasion russe en Ukraine ont pu être reliés directement à la Russie et à la Chine. À cela s'ajoutent des millions d'autres messages prorusses en provenance des États-Unis.

Selon le professeur adjoint Jean-Christophe Boucher, l'État russe est directement lié à de très nombreux comptes sur Twitter qui visent le Canada et qui influencent d'autres publications en partageant des messages, en distribuant des mentions «j'aime» ou en republiant sans cesse leurs messages.

Les messages répandent les prétentions russes selon lesquelles l'invasion de l'Ukraine serait une opération pour combattre de soi-disant fascistes ou pour prévenir un élargissement de l'OTAN.

M. Boucher ajoute que la désinformation étrangère est désormais si omniprésente qu'elle parvient à semer la méfiance envers les institutions démocratiques canadiennes, incluant le gouvernement fédéral et les médias.

Le professeur adjoint de l'Université de Calgary affirme avoir des preuves que des publications prorusses diffusées par des influenceurs américains sont aussi relayées par des comptes contrôlés par l'État russe.

La Presse Canadienne