Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Le Canada devra ajouter 75 G $ pour atteindre la cible de l'OTAN, estime le DPB

durée 13h06
9 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

OTTAWA — Le directeur parlementaire du budget estime que le gouvernement fédéral devrait consacrer 75,3 milliards $ de plus à la défense au cours des cinq prochaines années pour que le Canada atteigne l'objectif de l'OTAN de «2 % du PIB».

Yves Giroux a publié jeudi une prévision indépendante des dépenses militaires nécessaires pour que le Canada atteigne l'objectif convenu en 2006 par les membres de l'Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN): consacrer au moins 2 % de leur Produit intérieur brut chaque année aux dépenses de défense.

D'après les chiffres du gouvernement, M. Giroux prévoit que les dépenses militaires totales du Canada passeront de 36,3 milliards $ au cours de l'exercice 2022-2023 à environ 51 milliards $ en 2026-2027. 

La hausse correspondante de la part du PIB que représentent les dépenses militaires est de 1,33 % en 2022-2023 à 1,59 % en 2026-2027, indique le directeur parlementaire du budget (DPB).

Or, pour atteindre l’objectif de 2 % du PIB recommandé par l’OTAN, il faudrait que le gouvernement du Canada dépense de 13 à 18 milliards $ de plus par année au cours des cinq prochaines années, estime le DPB. 

Le Canada a fait face à des appels croissants pour augmenter ses dépenses de défense afin d'atteindre l'objectif de l'OTAN, en particulier depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Le gouvernement libéral a consacré l'an dernier environ 1,36 % du PIB du Canada à la défense. Seuls quatre autres membres de l'OTAN ont dépensé moins, en termes de PIB: la Belgique, le Luxembourg, la Slovénie et l'Espagne.

M. Giroux indique dans un communiqué que l'objectif de 2 % du PIB demeure hors de portée à moyen terme, mais il prévoit que l’écart entre les dépenses militaires et la cible de 2 % rétrécira au cours des cinq prochains exercices financiers.

La Presse Canadienne