Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Le nombre de cas confirmés de variole simienne atteint maintenant 90 au Québec

durée 18h04
7 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

MONTRÉAL — Le nombre de cas confirmés de variole simienne a grimpé à 90 au Québec, a annoncé mardi le ministère de la Santé.

Ce nombre est en hausse par rapport aux 71 cas signalés la semaine dernière.

La variole simienne, aussi appelée variole du singe, est une maladie rare qui provient de la même famille de virus qui causent la variole, une maladie que l'Organisation mondiale de la santé a déclarée «éradiquée» dans le monde en 1980.

La variole simienne ne se propage généralement pas facilement entre les personnes. Elle se transmet par contact étroit prolongé via des gouttelettes respiratoires, un contact direct avec des lésions cutanées ou des fluides corporels, ou par des vêtements ou de la literie contaminés.

Le Québec a commencé à offrir à la fin du mois de mai un vaccin contre la variole à certaines personnes qui auraient été en contact étroit avec des gens infectés. Un total de 813 personnes ont été vaccinées depuis, indique le ministère de la Santé.

La grande majorité des cas au Canada se trouvent au Québec, alors que le Canada a confirmé au moins 97 cas de personnes infectées par le virus.

Avis aux voyageurs

L'Agence de la santé publique du Canada avertit les voyageurs d'être très prudents à l'étranger en raison de la menace potentielle d'attraper la variole simienne.

Le gouvernement fédéral a publié un avis de santé aux voyageurs de «niveau deux» pour encourager les personnes voyageant à l'extérieur du pays à «prendre des précautions sanitaires spéciales», par exemple d'utiliser des équipements de protection individuelle et d'éviter les activités à haut risque.

L'agence de santé publique indique que les voyageurs pourraient se retrouver soumis à l'isolement ou à d'autres mesures pour limiter la propagation du virus.

L'agence avertit également que ceux qui quittent le pays pourraient avoir un accès limité aux soins appropriés s'ils tombent malades et pourraient faire face à des retards une fois de retour chez eux.

Il est rare de voir des éclosions de variole simienne en dehors de l'Afrique de l'Ouest et de l'Afrique centrale, mais des cas ont surgi dans des pays du monde entier ces dernières semaines.

L'avis de voyage du gouvernement s'applique à près d'une trentaine de pays, dont les États-Unis, le Royaume-Uni, l'Espagne et l'Allemagne.

La Presse Canadienne