Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Le trio des jeunes a aidé la cause des Rangers contre le Lightning

durée 20h01
2 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

4 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

Le troisième trio des Rangers a offert une belle contribution pendant toute la saison et les succès de ce trio lors du premier match de la série contre le Lightning de Tampa Bay est une des raisons pourquoi la troupe de New York a finalement pris les devants dans une série.

Surnommé «le trio des jeunes» en raison de leur âge — Filip Chytil a 22 ans, Alexis Lafrenière est âgé de 20 ans et Kaapo Kakko a 21 ans — les trois joueurs ont totalisé cinq points dans la victoire de 6-2 des Rangers, mercredi soir. Ils chercheront maintenant à maintenir le rythme lors du deuxième affrontement, disputé vendredi soir à New York.

«Ils ont eu un impact énorme depuis le début des séries, a exprimé l'entraîneur-chef des Rangers, Gerard Gallant. Nous les avons séparés quelques fois en raison des différentes confrontations, mais dans l'ensemble, ils ont été excellents. Ils sont allés dans l'enclave, ils ont marqué de beaux buts, ils ont effectué de beaux jeux et ils attaquent. Ce sont trois jeunes en confiance en ce moment et nous avons besoin que ça se poursuive.»

Lafrenière a amassé neuf points (deux buts et sept aides), Chytil en a récolté huit (sept buts et une assistance) alors que Kakko en a obtenu quatre (un but et trois mentions d'aide) au cours des présentes séries. Lors des trois derniers matchs — trois victoires des Rangers — Chytil a inscrit cinq buts alors que Lafrenière et Kakko ont tous deux préparé deux buts.

«Je pense qu'en fond de zone, nous formons un bon trio, a observé Lafrenière. Nous devons quitter notre zone le plus tôt possible et nous devons passer le plus de temps possible dans leur territoire. C'est là que nous sommes à l'aise et à notre meilleur. Nous jouons en équipe et nous utilisons nos habiletés.»

Chytil, sélectionné au premier tour lors du repêchage de 2017, a inscrit huit buts en 67 matchs pendant la saison et il a pratiquement égalé ce total en 15 parties éliminatoires. Il a touché la cible deux fois lors du premier duel contre le Lightning.

«Il commence à être un peu plus à l'aise et son coup de patin est incroyable, a déclaré Lafrenière. Il peut tirer alors pour moi, c'est simplement de le trouver sur la patinoire et de lui placer la rondelle aux bons endroits. Il a vraiment élevé son jeu d'un cran depuis quelques semaines et c'est très beau à voir.» 

Les jeunes ont aimé les Rangers à prendre les devants pour une première fois depuis le début des séries. Lors des deux premières rondes, les Rangers n'avaient jamais mené sauf quand ils ont remporté deux septièmes matchs. Ils ont tiré de l'arrière 1-0 et 3-1 contre les Penguins de Pittsburgh ainsi que 2-0 et 3-2 face aux Hurricanes de la Caroline.

Ça ne veut rien dire pour les New-Yorkais. Leur plan est de garder la même approche, qu'ils soient en avance ou en retard.

«Nous prenons ça un match à la fois, a insisté Gallant. Nous savons que nous avons gagné hier et que nous menons 1-0 dans la série, mais ça ne fait aucune différence. Tu dois te soucier du prochain match. Tu passes à autre chose et tu disputes la prochaine partie.»

Le Lightning a eu l'air rouillé pour amorcer la série, après avoir été en congé depuis neuf jours. L'équipe avait balayé les Panthers de la Floride le 23 mai. Lors des trois derniers parcours éliminatoires, au cours desquels elle a gagné 10 séries consécutives et elle a soulevé deux coupes Stanley, la formation de Tampa montre un dossier de 17-0 après une défaite.

«Il faut revenir à nos forces et jouer de façon plus simple. Il faut envoyer des rondelles derrière leurs défenseurs et il faut travailler en zone offensive, a affirmé le défenseur Ryan McDonagh. Nous serons anxieux pour le deuxième match.»

Le Lightning s'est retrouvé dans cette position le mois dernier, quand il a perdu 5-0 lors du premier affrontement de sa série de premier tour contre les Maple Leafs de Toronto. Il a gagné deux des quatre parties suivantes et il tirait de l'arrière 3-2 avant de remporter la série.

«C'est le premier match. Nous avons déjà vécu cette situation, a dit l'entraîneur-chef du Lightning, Jon Cooper. Nous avons gagné des séries après avoir perdu ou gagné le premier match.»

Les Rangers s'attendent également à un meilleur effort du Lightning, vendredi soir.

«Ils seront prêts à jouer, a soutenu Gallant. Tu ne gagnes pas deux coupes Stanley sans être prêt à jouer à ce temps-ci de l'année. Nous nous attendons à de la résistance, mais nous allons jouer notre style. Nous allons jouer du mieux que nous le pouvons et nous allons nous concentrer sur notre jeu.»

Vin A. Cherwoo, The Associated Press