Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Les employés de la SQDC en grève samedi pour revendiquer de meilleurs salaires

durée 10h59
18 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

MONTRÉAL — Les employés de la Société québécoise du cannabis affiliés à la Confédération des syndicats nationaux (SQDC-CSN) ont déclaré une journée de grève samedi dans une quinzaine de succursales.

«Nos négociations piétinent toujours sur la question des salaires et l'employeur n'a toujours pas déposé d'offre salariale le moindrement décente», a affirmé le président du syndicat, Maxime Nadeau, dans un communiqué de presse. 

«Notre taux horaire à l'entrée est de 17,12 $ l'heure et il nous faut environ huit ans avant d'atteindre le 12e échelon, qui est fixé à 21,23 $ l'heure. Voilà pourquoi nous revendiquons toujours la parité avec celles et ceux qui effectuent sensiblement le même travail que nous», soit les employés de la Société des alcools du Québec, a-t-il ajouté.

La journée de grève est tirée d'une banque de cinq jours votée le 5 juin dernier par les syndiqués. Elle a été déclenchée «durant une fin de semaine où l'achalandage est très élevé, à un moment donc où notre expertise est fortement sollicitée», a expliqué M. Nadeau.

«Nous interpellons à nouveau l'employeur afin qu'il règle cette négociation, et ce, dès que possible. Le Conseil du trésor doit donner les mandats clairs à la SQDC dans les plus brefs délais pour en arriver à une entente satisfaisante pour les parties», a souligné la vice-présidente de la Fédération des employées et employés de services affiliée à la CSN, Stéphanie Gratton, dans le communiqué.

Les syndiqués membres du SCFP, affilié à la FTQ, sont déjà en grève illimitée. Ils avaient d’abord débrayé durant quelques heures, en avril, avant de déclencher une grève illimitée le 20 mai.

Le SCFP représente 300 syndiqués dans 26 succursales. Toutefois, 22 de ces 26 sont touchées par son débrayage.

La Presse Canadienne