Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Les Flames ont fait des progrès, selon l'entraîneur-chef Darryl Sutter

durée 16h25
1 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

CALGARY — Les Flames ont fait des progrès sur la glace et en dehors cette saison, a déclaré l'entraîneur-chef Darryl Sutter.

«Notre objectif était d'atteindre les séries et nous avons réussi, a confié Sutter au Saddledome, mercredi.

«La seule façon de devenir un champion de la Coupe Stanley est de se rendre en séries encore et encore et encore et de bâtir là-dessus. Ça prend de quatre à six ans. J'ai eu des succès et des échecs à cet égard, alors je sais de quoi je parle.»

À leur première saison complète avec Sutter depuis qu'il a été engagé une deuxième fois en mars 2021, les Flames (50-21-11) ont gagné le titre de la section Pacifique et ont accédé au deuxième tour, avant de perdre contre Edmonton.

Battre les Stars en prolongation dans un septième match et ensuite devoir accepter une défaite en cinq matchs contre les Oilers ont été des occasions d'apprentissage, a dit l'entraîneur.

«C'était une bonne expérience pour eux et c'est bien que ça fasse mal à la fin parce qu'ils comprennent mieux (de cette façon)», a déclaré Sutter, finaliste pour le trophée Jack Adams, remis au meilleur entraîneur de la LNH.

Après avoir remporté la Coupe Stanley avec les Kings en 2012 et 2014, l'homme de 63 ans de Viking, en Alberta, était conseiller du personnel d'entraîneurs des Ducks lorsque les Flames l'ont ramené dans le giron.

Calgary a gagné une certaine mesure de respect cette saison, a-t-il dit.

«Le simple fait de retrouver les standards qu'il faut pour regagner un peu de respect comme organisation, c'est très important», a dit Sutter.

Le directeur général Brad Treliving croit que ce n'est pas un hasard si Johnny Gaudreau, Elias Lindholm, Matthew Tkachuk, Andrew Mangiapane et Dillon Dube ont livré leur meilleure saison en carrière.

«Darryl pousse les gens à réussir et ce n'est pas toujours confortable, a dit Treliving. Il a apporté une structure, il a fait en sorte que le groupe rende des comptes, et l'équipe a été très réceptive à ça. Il a fait un travail merveilleux.»

Donna Spencer, La Presse Canadienne