Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Les Warriors aiment de plus en plus le Chase Center, où leur fiche en séries est 9-0

durée 17h53
1 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

SAN FRANCISCO — Particulièrement de 2015 à 2019, quand Golden State a établi une dynastie avec trois championnats et deux autre présences en finale, les Warriors ont souvent été gonflés à bloc par la foule du Oracle Arena, à Oakland.

Luxueux, les nouveaux locaux à San Francisco n'offrent pas tout à fait le même niveau de décibels, mais le club commence vraiment à se sentir à l'aise au Chase Center, inauguré en septembre 2019.

«J'ai des frissons à chaque fois que j'arrive à l'aréna, a dit le propriétaire des Warriors, Joe Lacob. J'adore l'endroit. J'adore le basket. J'ai visité (des tonnes) d'arénas dans le monde, et il ne se fait pas mieux que le Chase Center.

«Il ne lui manque que l'atmosphère qui s'installe maintenant pour en arriver à une histoire semblable à celle du Oracle.

«Les joueurs et les partenaires aiment tellement cet  environnement aussi. Et on en voit les fruits.»

Les Warriors sont invaincus en neuf matches à domicile depuis le début des séries, incluant les gains qui ont écarté Denver, Memphis et Dallas.

En 2017, ils ont gagné leurs 10 premiers matches à la maison des séries, en route vers le titre.

Cette année, chaque victoire chez eux en séries a été acquise par 14,6 points, en moyenne.

«Nous avons notre public et notre routine d'entraînement. C'est un gros plus de commencer la finale à la maison, a dit Jordan Poole au sujet du lever de rideau de jeudi, contre les Celtics de Boston. Nous voulons juste continuer dans la même voie.»

Golden State a eu le pire dossier de la ligue en 2019-20, en bonne partie car Klay Thompson et Stephen Curry n'ont presque pas joué, blessés.

En 2020-21, la majeure partie de la campagne a été disputée devant des bancs vide, en raison de la pandémie.

La saison en cours a été marquée par des salles combles et maintenant, l'aréna fait place aux matches les plus importants de sa jeune histoire.

«Quand un aréna plein de partisans s'emballe, ça fait toute une différence, a dit Kevon Looney. Les gens nous amènent beaucoup d'énergie.»

Par contre, jouer à l'étranger ne devrait pas effrayer les Celtics, qui viennent de remporter un match ultime à Miami.

Au tour précédent, ils faisaient face à l'élimination avant de gagner à Milwaukee.

Depuis le début des séries, le club a un rendement de 7-2 ailleurs qu'au TD Garden.

Josh Dubow, The Associated Press