Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Mackinnon accueille à bras ouverts le défi qu'est d'affronter le Lightning

durée 20h02
14 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

DENVER — Nathan MacKinnon ne voudrait pas qu'il en soit autrement.

Lui et l'Avalanche n'ont jamais dépassé le deuxième tour ces dernières années.

Maintenant qu'ils ont atteint la finale de la Coupe Stanley, ils doivent battre le Lightning de Tampa Bay, les doubles champions en titre.

Le premier match aura lieu mercredi soir, au Colorado.

«Je suis content que nous jouons contre Tampa", a dit MacKinnon. Je suis vraiment excité par le défi. Ça va être très très difficile, mais je crois en ce groupe et nous croyons tous les uns en les autres.»

Le Colorado est favori mais doit battre un adversaire qui a remporté 11 séries éliminatoires consécutives. 

Devenu la référence dans la LNH en matière de succès à l'ère du plafond salarial, le Lightning pourrait être le premier à triompher trois ans de suite depuis que les Islanders ont été champions quatre années de suite, à compter de 1980.

MacKinnon tente de suivre l'exemple d'un autre athlète de Cole Harbour en Nouvelle-Écosse, Sidney Crosby. Celui-ci a mérité une première coupe en 2009 quand les Penguins ont battu les Red Wings, les champions de 2008.

Le Lightning est la première équipe depuis les Oilers de Wayne Gretzky, de 1983 à 1985, à atteindre la finale lors de trois années de suite.

«Ils sont les meilleurs depuis un bout de temps. Nous avons l'occasion de les faire tomber du piédestal, a dit le défenseur de l'Avalanche Cale Makar. 

«Nous essayons de commencer quelque chose de spécial, et eux ils veulent devenir une dynastie. On ne pourrait pas demander un meilleur scénario.»

Le Lightning a surmonté un retard de 3-2 contre les Leafs au premier tour, puis de 2-0 contre les Rangers en finale de l'Est. 

En première ronde, le club a tiré de l'arrière en troisième période du septième match à Toronto, avant de s'imposer.

Le Lightning a concrétisé le gain face aux Maple Leafs en étant privé du centre numéro 1 Brayden Point, blessé à la jambe droite plus tôt dans le match 7. Point a aussi raté les deux rondes suivantes.

Si Point revenait au jeu comme prévu mercredi, Tampa Bay aurait un groupe complet.

«Rien n'est garanti mais c'était plaisant d'être à nouveau avec l'équipe», a dit Point, qui s'est entraîné avec les siens mardi.

Le Colorado pourrait devoir se passer des attaquants blessés Nazem Kadri et Andrew Cogliano. Le défenseur Samuel Girard ne jouera pas, s'étant fracturé le sternum au deuxième tour.

Le noyau de Tampa Bay - Steven Stamkos, Victor Hedman, Nikita Kucherov, Ondrej Palat et Alex Killorn - est en finale pour la quatrième fois depuis 2015. 

Le Lightning a atteint au moins la finale Est six fois au cours de cette période.

« Notre groupe est trop bon pour ne pas se donner la chance d'aspirer à la coupe Stanley, a dit le capitaine Stamkos. 

«Nous avons eu des passages difficiles, mais nous n'avons jamais paniqué. Nous nous en tenons à ce qui fait notre succès. Je suis fier de nos efforts, et maintenant nous voilà.»

Stephen Whyno, The Associated Press