Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Manifestations à Ottawa: la «police des polices» exonère deux agents de Vancouver

durée 12h26
21 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

OTTAWA — La «police des polices» en Ontario conclut que deux policiers de Vancouver n'ont pas commis d'infraction criminelle en tirant avec leurs «armes à létalité atténuée» sur deux manifestants du «convoi de la liberté» à Ottawa en février.

Le directeur de l'Unité des enquêtes spéciales, Joseph Martino, indique dans un communiqué qu'il n'avait trouvé «aucun motif raisonnable de croire» que les deux policiers avaient commis une infraction criminelle le 19 février, et qu'il n’y avait donc «aucune raison de porter des accusations dans cette affaire». Il souligne par ailleurs qu'aucune blessure grave n'a été signalée.

M. Martino rappelle qu'un policier de Vancouver a tiré des balles en caoutchouc et un projectile au poivre sur un manifestant qui braquait une lumière vive sur le devant du cordon policier, sur la rue Bank, au centre-ville d'Ottawa.

Il soutient que pour dissuader les manifestants de se diriger vers les policiers, un autre agent de Vancouver a tiré soit des balles en caoutchouc, soit des cartouches de sacs de plombs. Le policier a tiré avec son arme, atteignant un manifestant à la jambe, et a de nouveau tiré sur un autre manifestant. 

Le directeur de l'Unité des enquêtes spéciales se dit convaincu que les policiers ont exercé de façon «raisonnable et légitime» les pouvoirs de la police afin de maintenir l'ordre et la sécurité publics.

Des policiers de Vancouver et d'ailleurs au pays étaient à Ottawa pour prêter main-forte afin de contrôler les foules rassemblées pour la manifestation. Le «convoi de la liberté» a bloqué des rues du centre-ville de la capitale fédérale pendant plus de trois semaines, pour protester contre les mesures sanitaires et, de façon plus générale, contre le gouvernement.

---

Cette dépêche a été rédigée avec l'aide financière des Bourses de Meta et de La Presse Canadienne pour les nouvelles.

La Presse Canadienne