Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Mavrik Bourque est content de se frotter à l'élite du hockey junior canadien

durée 16h03
20 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

SAINT-JEAN, N.-B. — Mavrik Bourque et Xavier Bourgault ont joué sous les projecteurs le temps de deux matchs lors du Championnat mondial junior, avant que l'événement soit remis à cet été en raison de la pandémie de COVID-19.

Les deux attaquants espèrent briller à nouveau, cette fois dans l'uniforme des Cataractes de Shawinigan, lors de la Coupe Memorial.

«Dans ma tête, le Mondial junior, c'était gros. Là, je réalise que la Coupe Memorial, c'est presque aussi gros, a souligné Bourque, lundi. Ça va être amusant. Et ce sera aussi une bonne expérience pour se préparer pour le prochain niveau.»

Bourque et Bourgault, des choix de premier tour respectivement des Stars de Dallas en 2020 et des Oilers d'Edmonton en 2021, affronteront les meilleures équipes de la Ligue canadienne de hockey dans de le but de s'adjuger la couronne canadienne junior.

Si Bourque semblait saliver à l'idée de se frotter à l'élite du hockey junior canadien, son entraîneur-chef Daniel Renaud ne voyait pas la Coupe Memorial comme une étape particulièrement spéciale dans son développement.

«Lors de tout événement, match, entraînement, séance de gym ou de vidéo, un vrai joueur va tenter d'en soutirer le maximum pour s'améliorer, a dit Renaud. Il n'y a pas une journée où il va se présenter sans la meilleure attitude afin d'aller chercher ne serait-ce qu'un grain de sel qui va l'aider.

«Je m'attends donc à ce qu'ils vivent intensément les 10 journées pour maximiser leur développement.»

Bourque et Bourgault retrouveront sur leur chemin quelques joueurs qu'ils ont côtoyés avec l'équipe canadienne au Mondial junior, notamment Kaiden Guhle et Jake Neighbours, des Oil Kings d'Edmonton. Ils croiseront le fer mardi soir, lors du premier match des deux équipes au cours du tournoi.

«Vous voulez toujours vous comparer aux meilleurs, affronter les meilleurs, a souligné Bourque. Ce sera amusant de jouer contre certains des gros noms du hockey junior canadien.

«C'est bon d'être défié de la sorte.»

Bourque a particulièrement hâte de jouer contre Neighbours, capitaine des Oil Kings. Ils sont devenus amis à force de faire partie de l'équipe canadienne lors de différents tournois.

«Je me rappelle que nous nous étions dit au Mondial U17 que nous nous affronterions un jour à la Coupe Memorial», a raconté Bourque.

Des joueurs confiants

Selon la plupart des observateurs, les Oil Kings et les Bulldogs de Hamilton sont les favoris. Les membres des Cataractes sont à l'aise avec l'étiquette de négligé, une étiquette qu'ils ont traînée tout au long des séries dans la LHJMQ.

«Je crois que nous avons disputé seulement un match avec une formation complète après Noël, a affirmé Bourque en soulignant les nombreuses blessures qui ont miné les Cataractes cette saison. Depuis le début des séries, quand nous avons une formation complète, nous n'avons rien à nous reprocher. Nous avons éliminé trois formations parmi le top-5.

«Peut-être que nous sommes les négligés aux yeux de certains, mais nous avons confiance en notre groupe», a ajouté celui qui a amassé 68 points en 31 matchs en saison avant d'ajouter 25 points en 16 parties lors des séries.

Les joueurs ont admis que le défi était important, mais ce n'est pas ça qui va les effrayer.

«Nous n'avons pas à être jaloux ou intimidés par personne, a insisté Renaud. Au final, je me répète, mais nous nous concentrons sur notre façon de jouer. Quand nous respectons notre style de jeu, c'est là que nous sommes efficaces.»

Renaud n'a pas voulu confirmer qui de Charles-Antoine Lavallée ou Antoine Coulombe sera son gardien partant face aux Oil Kings. Coulombe a effectué 13 sorties durant les séries de la LHJMQ, contre cinq pour Lavallée.

Il a cependant indiqué que ses joueurs devaient assister à la première période du duel entre les Sea Dogs de Saint-Jean et les Bulldogs, lundi, afin de se tremper un peu dans le bain de la Coupe Memorial avant leur première rencontre.

Alexis Bélanger-Champagne, La Presse Canadienne