Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Ottawa nomme une interlocutrice pour les tombes non marquées autour des pensionnats

durée 11h25
8 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne, 2022

Ottawa annonce que Kimberly Murray servira d'interlocutrice spéciale indépendante dans le délicat dossier des tombes non marquées autour des pensionnats fédéraux pour Autochtones.

Ancienne directrice générale de la Commission de vérité et réconciliation du Canada, Mme Murray travaillera avec les communautés autochtones pour faire des recommandations visant à renforcer les lois et les pratiques liées à cette question.

Kimberly R. Murray est membre de la première nation mohawk de Kanesatake, au nord de Montréal. Elle est la dirigeante principale du nouveau Secrétariat des survivants des Six Nations de la rivière Grand, où elle cherche à faire la lumière sur les enfants disparus et les tombes anonymes à l’Institut Mohawk.

Avant d’assumer ce rôle, Mme Murray était devenue en 2015 la toute première sous-procureure générale de la Division de la justice pour les Autochtones en Ontario.

Ottawa a indiqué mercredi qu'à titre d’interlocutrice spéciale, Mme Murray engagera le dialogue avec les gouvernements, les organisations représentatives, les collectivités, les survivants et survivantes et les familles des Premières Nations, inuits et métis au sujet de l’identification, de la préservation et de la protection des tombes et des sépultures anonymes, y compris du possible rapatriement des dépouilles.

Elle soumettra un rapport provisoire dans un an, puis un rapport définitif dans deux ans.

La Presse Canadienne