Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Soccer Canada: un entraînement annulé en raison de négociations à propos des salaires

durée 19h42
4 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

VANCOUVER — Une séance d'entraînement de l'équipe masculine de soccer canadienne prévu vendredi a été annulée compte tenu de négociations de salaires.

La tenue de l'entraînement de samedi est encore en suspens.

La formation canadienne est à Vancouver en vue d'un match amical contre le Panama, dimanche, et pour une rencontre de la Ligue des nations de la Concacaf contre le Curaçao, jeudi. 

Les préparateurs physiques de l'Unifolié ont placé l'équipement au centre d'entraînement des Whitecaps de Vancouver vendredi après-midi, mais ont ensuite tout ramassé et quitté le terrain quelques minutes avant l'heure prévue pour l'entraînement.

Selon le réseau TSN, les joueurs ont refusé de prendre part à l'entraînement en raison de négociation de contrat qui inclut, en partie, à savoir combien les athlètes vont recevoir pour participer à la Coupe du monde.

Un porte-parole de Canada Soccer a confié samedi que les discussions sur les salaires sont en cours.

Le président de l'association, Nick Bontis, et le secrétaire général par intérim devraient atterrir à Vancouver samedi après-midi. Ledit porte-parole de Canada Soccer a mentionné que leur visite était à l'horaire avant vendredi.

L'entraîneur-chef de la mouture masculine, John Herdman, a dit que chaque minute que son groupe passe ensemble est «cruciale» alors que l'équipe se prépare à compétitionner à la plus grande compétition du soccer international en novembre.

«Il n'y a pas une minute qui peut être gaspillée à ce moment», a-t-il déclaré dans un communiqué quand la formation canadienne a été dévoilée, le mois dernier.

Le match dimanche sera le premier de trois matchs du Canada — classé au 38e échelon mondial — lors de cette trêve internationale. 

Le Canada ne devait pas initialement affronter le Panama cette semaine. Le XI canadien devait croiser le fer avec l'Iran dimanche, mais la rencontre a attiré les foudres de plusieurs — notamment du premier ministre Justin Trudeau qui a mentionné que «ce n'est pas une très bonne idée» — et a été décommandée.

Gemma Karstens-Smith, La Presse Canadienne