Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Surprise! Alonso partira de la première ligne pour la première fois en 10 ans

durée 18h32
18 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

MONTRÉAL — Le rétro est à la mode, et Fernando Alonso l'a bien compris. 

L'Espagnol âgé de 40 ans a surpris toute la galerie samedi après-midi en enregistrant le deuxième temps au volant de sa voiture Alpine lors de la séance de qualifications du Grand Prix de Formule 1 du Canada. 

C'était la première fois qu'il se faufilait sur la première ligne d'une grille de départ en F1 depuis sa position de tête au Grand Prix d'Allemagne en 2012, à Hockenheim. Pour remettre le tout en perspective, il faut rappeler que le détenteur de la pole en vue de l'épreuve qui aura lieu dimanche au circuit Gilles-Villeneuve, Max Verstappen, était âgé de 14 ans à l'époque. 

Ça fait un bail, donc. 

«J'ignore pourquoi, mais la voiture était performante dès le départ ce week-end. Nous n'avons pas effectué d'importants changements au niveau des réglages, ni de grosses expériences, car la voiture se comportait bien dès les premiers essais libres. Nous étions donc confiants pour la suite des choses sur ce circuit, où tu dois bâtir ton rythme pour connaître du succès. 

«Bien des choses sont ici depuis longtemps, et je crois que plusieurs pilotes ont négocié cette piste pour la première fois de leur carrière  – à cause de la pandémie de coronavirus, entre autres. Moi, ça fait 16 ou 17 ans que je tourne ici, donc, comme je le dis toujours, l'âge et l'expérience sont des avantages, et non des inconvénients.»

À ses côtés lors de la conférence de presse d'après-qualifications, Verstappen avait l'air surpris, amusé, mais également très impressionné par l'Espagnol, champion du monde de F1 en 2005 et 2006. 

«Ça faisait longtemps que Fernando ne s'était pas retrouvé sur la première ligne de la grille de départ. Je me souviens, quand j'étais gamin, que je regardais souvent Fernando à la télé. Il gagnait ses courses, ses championnats, et s'adjugeait toutes ces poles positions. C'est bien de pouvoir partager la première ligne avec lui. Évidemment, Fernando ne rajeunit pas, mais il est encore très rapide», a d'abord évoqué le Néerlandais en riant.

«Mais je sais qu'il est très fort au départ, donc je devrai me méfier», a-t-il ajouté. 

Quant à savoir si Alonso pouvait causer la surprise dimanche et obtenir la victoire – ce qui serait une première pour lui en F1 depuis le Grand Prix d'Espagne en 2013, alors qu'il était avec Ferrari –, le principal intéressé a offert une réponse très réaliste.

«Pour être franc, nous devrions pouvoir nous battre pour un top-5, mais nous sommes conscients de nos limites. On a vu plusieurs fois déjà cette saison les Red Bulls ou les Ferraris partir en queue de peloton et remonter, avant de terminer loin devant nous. Ce serait un coup de chance de terminer dans le top-4, mais un top-5 serait une victoire pour nous», a conclu le vétéran. 

Alonso obtiendrait alors son meilleur résultat cette saison, après avoir terminé septième lors des deux dernières courses. Ne reste plus qu'à enfiler des vêtements fluos, à mettre le Pepsi Crystal au froid et à espérer des festivités dimanche soir. 

Alexandre Geoffrion-McInnis, La Presse Canadienne