Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Un groupe d'éleveurs s'oppose à la «vilification» du bœuf de Santé Canada

durée 17h25
10 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne, 2022

CALGARY — Un groupe représentant des éleveurs bovins canadiens affirme que leur secteur est injustement pointé du doigt par une proposition de nouvelles réglementations qui exigeraient que le bœuf haché emballé soit vendu avec une étiquette de mise en garde sanitaire. 

Santé Canada propose d'imposer un étiquetage nutritionnel obligatoire sur le devant de l'emballage pour les aliments riches en sodium, en sucre et en gras saturés. 

L'objectif est de fournir aux consommateurs des informations nutritionnelles simples et rapides et de les encourager à faire des choix plus sains. 

Mais l'Association canadienne des éleveurs de bovins (ACEB) affirme que les règlements proposés placent le bœuf haché nature et le porc haché dans la même catégorie que la malbouffe hautement transformée. 

Selon le groupe, même si le bœuf haché contient des graisses saturées, il s'agit d'une source hautement nutritive de protéines et de nutriments. L'ACEB affirme que le bœuf est un aliment complet qui devrait être exempté de la réglementation comme les autres viandes, le lait, les œufs, les légumes et les fruits. 

L'ACEB affirme en outre que le bœuf haché est l'une des sources de protéines les plus abordables et ne devrait pas être vilipendé à un moment où les prix des aliments grimpent à des niveaux records. 

La Presse Canadienne