Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Un représentant de la gouverneure générale et de la Défense invités à témoigner

durée 12h27
22 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

OTTAWA — Un représentant de la gouverneure générale et un autre du ministère de la Défense nationale seront invités à témoigner devant un comité parlementaire quant aux dépenses encourues lors d'un récent voyage au Moyen-Orient de la représentante de la Reine.

Les bloquistes ont finalement fait adopter mardi soir cette motion passablement amendée en revenant à la charge au comité permanent des opérations gouvernementales et des prévisions budgétaires, après avoir essuyé un premier échec au comité permanent des comptes publics en début de journée.

Les révélations à l'effet que la facture de quelques repas servis à bord de l'avion gouvernemental ait été de plus de 80 000 $ ont suscité l'indignation de la classe politique dans les derniers jours. Selon les calculs du Bloc québécois, cela représenterait «des déjeuners et des dîners à 350 $ par personne».

«Pour quelqu'un qui a déjà eu besoin des banques alimentaires, je retiens mes mots parce que là il y a des mots, des jurons typiquement québécois qui ont le goût de sortir», a déclaré la députée bloquiste Julie Vignola, lors de débats en comité.

Sa motion initiale réclamait que la gouverneure générale Mary Simon ou un membre de son bureau soit «invité» à témoigner, mais les conservateurs l'ont fait amender pour que ce soit plutôt seulement son représentant, estimant que le comité ne peut pas convoquer la gouverneure générale.

Le député néo-démocrate Gord Johns a remercié le Bloc québécois pour son «excellente motion», un signal clair qu'il était en faveur et que la motion avait de bonnes chances d'être adoptée.

Les libéraux ont sous-amendé la motion pour y faire ajouter la présence d'un représentant du ministère de la Défense nationale. «Elle (la gouverneure générale) était sur le vol, mais ce n'était pas elle ou son bureau qui a engagé ces dépenses ni approuvé ces dépenses», mais plutôt l'Aviation royale canadienne, a plaidé le député Anthony Housefather.

Plus tôt dans les discussions, M. Housefather a insisté que la motion n'était pas recevable dans ce comité également et qu'elle relève de celui de la défense nationale. Lorsque le président du comité lui a dit que la motion était recevable, il a forcé un vote pour renverser cette décision, une tentative qui a échoué.

Dans les échanges, la députée bloquiste a noté qu'elle ne «peut pas croire» que le ministère de la Défense nationale décide de ce que la gouverneure générale va manger sans qu'elle ait «un mot à dire».

La motion a finalement été adoptée à l'unanimité par tous les partis.

Le leader du Bloc québécois à la Chambre des communes, Alain Therrien, a expliqué mercredi matin que sa formation politique a accepté de diluer sa motion afin d'atteindre «l'objectif fondamental» d'une reddition de comptes.

«On veut avoir le portrait total de ce qui s'est passé durant ce voyage princier là. Et la seule façon d'avoir l'accord des autres partis, c'était de diluer notre motion pour qu'elle puisse passer», a-t-il dit.

Les témoignages devraient avoir lieu au plus tard le 23 septembre prochain et avoir une durée de deux heures, selon le texte de la motion.

Michel Saba, La Presse Canadienne