Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Vaccination obligatoire: une députée priée de quitter la Chambre des communes

durée 19h22
3 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

OTTAWA — Une députée conservatrice qui refuse de divulguer son statut vaccinal a tenté d’accéder à l’enceinte de la Chambre des communes, vendredi, et s'est fait dire de quitter les lieux.

Cathay Wagantall, qui représente la circonscription de Yorkton-Melville en Saskatchewan, a indiqué lors d’une conférence de presse qu’elle a tenue sur la colline du Parlement qu’elle avait été informée qu’elle devrait quitter la Chambre des communes.

Mme Wagantall dit qu’elle s’est entretenue avec le leader conservateur à la Chambre vendredi, qui l’a informée que, même si elle pouvait rester pendant que la Chambre siégeait, elle devrait partir d’ici la fin de la journée.

Le Bureau de la régie interne de la Chambre a fixé en novembre 2021 une exigence selon laquelle toute personne se trouvant dans l’enceinte doit présenter une preuve de vaccination contre la COVID-19, bien que le président Anthony Rota a par la suite jugé que le Bureau avait outrepassé son autorité.

Les libéraux et le NPD ont ensuite uni leurs voix pour adopter une motion visant à prolonger les séances hybrides du Parlement, qui précisait également que toute personne entrant dans l’enceinte doit être entièrement immunisée contre la COVID-19 ou avoir une exemption médicale valide.

Mme Wagantall dit qu’elle est partie de son propre gré, mais pense qu’une fois la séance levée, elle aurait été appréhendée et expulsée.

Après qu'elle eut quitté l'édifice par elle-même, elle a été escortée par un sergent d'armes du parlement.

Elle précise qu’elle est arrivée à Ottawa à la fin d’avril et qu’avant cette date, elle a fait trois aller-retour à Ottawa par elle-même.

Mme Wagantall dit qu’elle n’est pas autorisée dans son bureau et qu’elle n’y a pas accédé depuis novembre 2021.

Elle ajoute qu’elle n’est pas autorisée à prendre l’avion ou le train, notant qu’il faut environ trois jours et demi en voiture pour se rendre dans la capitale nationale depuis sa circonscription en Saskatchewan.

«L’Ontario est ouvert. Ma province est ouverte depuis longtemps. Je ne fais pas de cas de quiconque a souffert de la COVID. … Mais peu importe, il est temps pour ce pays de passer à autre chose», a-t-elle commenté. 

---

Cet article a été produit avec le soutien financier des Bourses Meta et La Presse Canadienne pour les nouvelles.

La Presse Canadienne