Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Wilfried Nancy apporte des nuances à propos du rendement décisif du CF Montréal

durée 17h35
20 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

MONTRÉAL — Amateurs de soccer de Montréal et du Québec, vous voulez voir des matchs avec des buts? Regardez les parties du CF Montréal; vous allez être servis à souhait, avec de bons et moins bons côtés pour la formation montréalaise!

Depuis le début de la saison, de nombreux observateurs ont souligné la production offensive du CF Montréal (7-6-2), dont les 28 buts en 15 rencontres lui confèrent le premier rang dans l'Association Est de la MLS, et le troisième dans toute la ligue.

Mais alors que l'on s'approche de la fin de la première moitié de saison, la troupe de Wilfried Nancy a été plutôt généreuse avec ses adversaires en leur accordant 27 buts.

Dans l'Association Est, seul le Toronto FC - que le CF Montréal affrontera mercredi soir en demi-finale du Championnat canadien - a fait pire, avec 29 buts concédés.

Sans négliger cette statistique, Nancy a tenu à apporter des nuances lorsqu'il a été questionné à ce sujet lundi, après la séance d'entraînement de ses joueurs au Centre Nutrilait.

«La sensation qu'on a eue en tant que staff et en tant qu'entraîneurs, c'est que les buts qu'on a donnés, on n'était pas réellement en danger à chaque fois. On défendait bien, en fait», a déclaré l'entraîneur-chef du CF Montréal, qui estime que son équipe a concédé des buts qui ont été, à certains moments, «difficiles à arrêter».

Les statistiques défensives du CF Montréal jusqu'à maintenant en 2022 ne sont pas toutes négatives. Par exemple, l'équipe se classe en première moitié de peloton dans la ligue pour le nombre de tirs concédés, soit 62.

Par ailleurs, et il s'agit là de statistiques beaucoup moins favorables, la formation montréalaise occupe l'avant-dernier échelon du circuit Garber avec un seul jeu blanc et le même rang pour le pourcentage d'arrêts, qui ne s'élève qu'à 55,7 pour cent.

Dans son exposé de la situation défensive de l'équipe, Nancy a tenu à soulever d'autres points, au-delà de ces statistiques.

«Quand on regarde le chiffre (27 buts concédés), le chiffre, il nous affole. Mais quand on regarde bien, d'une façon bien précise, jusqu'à présent, on est toujours la troisième meilleure équipe pour défendre les contre-attaques, c'est-à-dire qu'on donne très, très peu de buts en transition, et on défend très bien à l'extérieur de la surface de réparation. Par rapport au nombre de situations que l'opposition peut avoir, on défend très, très bien», a analysé Nancy.

Malgré cette évaluation positive, Nancy reconnaît que des retouches sont nécessaires dans certains aspects du jeu défensif, entre autres lors de séquences à un contre un.

Toutefois, le portrait n'est pas que négatif, laisse-t-il entendre.

«Quand on a parlé avec les joueurs il y a trois jours par rapport aux statistiques et où on en était, on a pris le temps avec le staff de bien leur faire comprendre qu'on n'est pas content d'avoir concédé autant de buts, mais dans les buts que l'on a concédés, on a bien défendu, collectivement, sur plein d'actions. Maintenant, on doit être plus précis pour, effectivement, éviter de prendre des buts comme on les a pris.»

Michel Lamarche, La Presse Canadienne