Publicité

5 mars 2021 - 10:00

Tournée du Québec

Charte des régions: Dominique Anglade a consulté virtuellement les citoyens de la Montérégie

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Il y a quelques semaines, le Parti libéral du Québec, via sa cheffe Dominique Anglade, annonçait une tournée des régions. L'objectif derrière cette démarche politique était d'en connaître davantage sur les besoins et enjeux de chaque coin de la province. Ce mardi 2 mars, c'est la Montérégie qui était à l'honneur lors d'une consultation virtuelle. 

Au total, une soixantaine de citoyens, d’élus locaux et provinciaux ainsi que de représentants de divers organismes et organisations de cette région ont participé à cette rencontre virtuelle de la Charte des régions. Non partisane et gratuite, la consultation permettait aux participants d’échanger sur les enjeux locaux et de travailler à la mise en place de solutions concrètes et adaptées aux particularités de la région pour ultimement mettre fin au mur à mur.

Trois grands principes guidaient la discussion. Les nouveaux mécanismes de consultation des acteurs régionaux qui seraient pertinents à instaurer, la modulation des actions du gouvernement selon la réalité de chaque région et les possibles outils à adapter pour le développement régional. Les participants se sont positionnés sur de nombreux enjeux comme l’agriculture, l’économie circulaire, l’intégration des nouveaux arrivants, la concertation régionale, l’accès au logement et le transport.

« La journée où nous avons annoncé notre vaste tournée de consultations régionales virtuelles pour bâtir la Charte des régions, nous avons vu un engouement partout au Québec. Ce désir de changer les choses, les gens de la Montérégie nous en ont fait part. Ils veulent un gouvernement qui va comprendre et reconnaître leurs réa​lités sur le terrain. Ils veulent un gouvernement qui saura développer de manière durable et inclusive avec eux la Montérégie. Concrètement, cela passe par la santé, l’éducation, l’économie, mais aussi par cette capacité d’avoir une meilleure concertation représentative avec les acteurs de la société civile. Cela passe également par l’augmentation de l’offre en matière de transport et d’habitation, par l’amélioration des pratiques pour intégrer et accompagner davantage les nouveaux arrivants et par un accès à Internet haute vitesse digne de ce nom, partout dans la région. Nous avons le devoir de penser au Québec que nous voulons une fois que la pandémie sera dernière nous. Nous avons l’opportunité d’agir concrètement avec la Charte des régions », précise Dominique Anglade, cheffe du Parti libéral du Québec et porte-parole responsable de la Charte des régions. 

La vaste tournée de la Charte des régions se poursuit jusqu’au printemps 2021 afin d’entendre l’ensemble des régions du Québec. En tout temps, les intéressés à être partie prenante de cette initiative peuvent transmettre des commentaires, solutions, documents, suggestions et idées par l’entremise du site Web de la Charte à www.chartedesregions.quebec.

Suite aux consultations, le projet de loi de la Charte des régions sera rédigé pour comprendre une nouvelle reconnaissance des instances de gouvernance régionale et pour protéger la représentation politique des régions. Rappelons que la Charte des régions n’est pas un élément nouveau dans le paysage politique.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Sorel-Tracy Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Sorel-Tracy Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.