Publicité

13 avril 2021 - 14:10

En Outaouais, dans Chaudières-Appalaches et dans la Capitale-Nationale

Les mesures sanitaires d'urgence prolongées dans les trois régions problématiques

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Sans grande surprise, le premier ministre du Québec, François Legault a profité de son point de presse de ce mardi 13 avril pour prolonger les mesures d’urgence sanitaires en vigueur en Outaouais, dans la Capitale-Nationale et dans Chaudière-Appalaches.

« Après une longue rencontre tenue avec l’INSPQ et l’INIS dans la journée d’hier, j’annonce le prolongement des mesures sanitaires d’urgence en place dans ces trois régions. Nous n’avons pas le choix si l’on considère les projections faites pour les prochaines semaines de ces deux instances de santé. Ces mesures demeureront donc en place jusqu’au 25 avril », précise M. Legault.

Fait nouveau: pour les régions de l’Outaouais et Chaudière-Appalaches, les mesures seront étendues à l’ensemble de ces territoires. « Le couvre-feu demeure à 20h et les commerces non essentiels de même que les écoles resteront fermés pour cette période sur tout le territoire de ces deux régions. Pour le moment, pour la région de la Capitale-Nationale, la situation reste comme elle est et le territoire n’est pas étendu, mais il n’est pas impossible que ça change. »

Deux autres régions sous surveillance

M. Legault ajoute aussi que deux autres régions administratives suscitent l’inquiétude des autorités, soit Laval et Montréal. « Le nombre de cas est en hausse, mais malgré tout, la situation demeure stable dans ces deux régions. Pour le moment, rien ne change, mais on continue de garder un oeil attentif sur ces secteurs. Il se pourrait toutefois que des mesures supplémentaires soient ajoutées en cas de besoin, de même que dans les régions de la Montérégie, Lanaudière et des Laurentides où les cas sont aussi en hausse. »

La Côte-Nord passe au palier orange

De son côté, la Côte-Nord qui était au palier jaune passe maintenant en zone orange en raison d’une hausse de cas enregistrée sur ce territoire dans les derniers jours. « On demande évidemment aux gens de ne pas se rendre sur place ni dans les régions de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et dans le Nord-du-Québec surtout s’ils viennent de région d’une autre couleur. L’ensemble du Québec demeure fragile à cause de la présence des variants et aucune région n’est à l’abri d’une éclosion importante ou de l’ajout de nouvelles mesures », rappelle-t-il.

Conséquences graves pour les plus jeunes

M. Legault rappelle que les plus jeunes sont maintenant les plus touchés par la maladie. « Le nombre de personnes plus jeunes (50 ans et moins) qui sont contaminées a doublé par rapport à la première vague. Certains ont des conséquences très graves qui peuvent demeurer pendant plusieurs semaines. C’est sérieux. On note parmi les symptômes des maux de tête intense, de la fatigue extrême, une perte d’odorat, une perte de poids importante et même des étourdissements majeurs qui peuvent empêcher quelqu’un de marcher. Respectez les règles et ne prenez pas de risques inutiles. »

Enfin, M. Legault maintient que c’est à partir du 24 juin que les Québécois pourront retrouver un semblant de vie normale. « Ne pensez pas qu’il n’y aura plus aucune restriction à partir de cette date. Il pourrait y en avoir encore, mais comme tout le monde aura reçu une première dose, nous pourrons entrevoir un semblant de retour à la normale. D’ici là, il reste encore deux gros mois devant nous. »

Jusqu’à présent, 2 millions de Québécois ont été vaccinés. D’ici la fin du mois de mai, 2,2 millions de doses des vaccins Pfizer et Moderna sont à recevoir. Mais c’est en juin que la plus grosse part des vaccins seront livrés au Québec avec plus de 4 millions de doses. «  Le retrait des vaccins AstraZeneca et Johnson & Johnson des cliniques de vaccination ne devrait pas avoir d’impact sur notre échéancier de vaccination. Je confirme aussi que dès demain, tous les travailleurs essentiels et malades chroniques pourront prendre rendez-vous pour se faire vacciner partout au Québec. », conclut le ministre de la Santé, Christian Dubé.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Sorel-Tracy Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Sorel-Tracy Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.