Publicité

29 avril 2021 - 17:00

Le Bas-Saint-Laurent bascule en rouge foncé

Toujours pas de plan de déconfinement au Québec

François Provost

Par François Provost, Journaliste

Alors que le ministre de la Santé Christian Dubé annonçait aujourd’hui le lancement de la campagne de vaccination pour toute la population adulte au Québec, le plan de déconfinement devra encore se faire attendre. 

Et particulièrement pour ce qui concerne la région du Bas-Saint-Laurent. En effet, le ministre Dubé a annoncé pendant cette même conférence de presse que les mesures d’urgence s’appliqueront à partir de la nuit de vendredi à samedi sur ce territoire. Les MRC de Matane, Mitis et de la Matapédia sont épargnées. Les écoles primaires vont toutefois demeurer ouvertes dans la région administrative. 

La ministre de la Santé a ajouté que la grande région de Rivière-Du-Loup est particulièrement affectée par les variants de la COVID-19. 

Ailleurs au Québec, la situation épidémiologique est relativement stable selon le ministre Dubé. Une baisse des hospitalisations a également été enregistrée. 

Un déconfinement en suspens
Malgré les annonces concernant le déploiement de la vaccination, Christian Dubé n’était toujours pas en mesure de s’avancer sur un éventuel plan de déconfinement au Québec. 

Le ministre de la Santé a expliqué que des situations comme celle dans le Bas-Saint-Laurent illustre justement qu’il serait toujours prématuré de s’avancer sur un plan de déconfinement. Une annonce a cet égard sera fait dans les prochaines semaines assurent le ministre.

Deuxième dose
Alors que le gouvernement focalise présentement sur l’administration de la première dose de vaccin, le directeur de la campagne de vaccination, Daniel Paré, ne pouvait s’engager que l’accès à la deuxième dose de vaccin serait accéléré. Le délai de 112 jours va toutefois être respecté, assure le ministre Dubé.

Jusqu’à présent 76 000 deuxième doses de vaccin ont été administrées dans la province. 

Pour sa part, le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda, a expliqué que l’interchangeabilité des types de vaccins, possible en théorie, n’est toujours pas accompagnée de donnés probantes pour justifier la pratique. 

Des accès de plus à la vaccination
Au fur et à mesure que les populations plus jeunes vont se faire vacciner, les CISSS vont ajuster leur offre de rendez-vous de vaccination, ajoute Daniel Paré. Des heures de soir et de fin de semaine vont s’ajouter. Des plages horaires pendant le couvre-feu pourraient également être utilisées pour la vaccination, estime de directeur de la campagne de vaccination. 

Le ministre de la Santé a également laissé savoir qu’un annonce surviendrait la semaine prochaine afin d’établir un site de vaccination à l’automobile dans la région métropolitaine. 

La population des moins de 18 ans
Une intervention de vaccination particulière en milieu scolaire sera orchestrée par Québec pour les plus jeunes pour les mois à venir. Celle-ci pourrait avoir lieu au courant de l’été.

Finalement, le Dr Horacio Arruda a indiqué que des discussions avec le ministère de l'éducation était en cours afin de trouver des façons pour les étudiants au cégep de réaliser leur examen en présentiel. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Sorel-Tracy Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Sorel-Tracy Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.