Publicité

22 mai 2021 - 07:00

Augmentation des éclosions

COVID-19: urgence d'agir sur les chantiers de construction

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Alors que se pointe une possible grève à compter de la semaine prochaine, les associations patronales de la construction ont rencontré le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, en fin de journée jeudi, pour faire état d'une question tout aussi importante: l’augmentation des éclosions sur les chantiers de construction.

Selon l'Association des professionnels de la construction et de l'habitation du Québec (APCHQ), les cas dans le secteur résidentiel augmentent drastiquement depuis les dernières semaines.

« Un relâchement des mesures sanitaires et des règles d’isolement sont visibles dans plusieurs régions. D’ailleurs, une compagnie de construction située à Québec a dû fermer ses portes jeudi à la suite d’une éclosion. Nous vous rappelons qu’il est primordial d’aller se faire tester dès le premier symptôme et de ne pas se présenter au travail sans avoir obtenu un résultat négatif. Dans les prochains jours, nos conseillers en prévention effectueront des visites spontanées sur les chantiers de construction afin de valider l’application des mesures sanitaires », avise l'organisme sur sa page Facebook.

Tout ceci alors que les travailleurs de la construction ont voté cette semaine à 93 % en faveur d’une grève générale illimitée, qui pourrait survenir dès mardi prochain, rapporte l’Alliance syndicale. Cette dernière regroupe la FTQ-Construction, le Conseil provincial (International), le Syndicat québécois de la construction, la CSD-Construction et la CSN-Construction.

L’enjeu des négociations, pour le renouvellement des conventions collectives jusqu'en 2025, porte principalement sur l’utilisation d’une application pour noter les heures travaillées.

«  Les négociations continuent, mais vous nous avez clairement donné les moyens pour faire pression afin de régler plus rapidement. Nous vous avertirons de 12 à 24 heures avant le déclenchement de notre mandat de grève, restez à l’affût », a lancé comme message l'Alliance syndicale à l'endroit de ses membres.

Le ministre du Travail et de l’Emploi, Jean Boulet, qui veut éviter une grève ou un lock-out, aurait offert aux parties de nommer un arbitre de différend pour régler les points qui restent en litige.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Sorel-Tracy Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Sorel-Tracy Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.