Publicité

25 mai 2021 - 09:52

Négociations des conventions collectives

Les 60  000 membres de l’APTS seront en grève générale plusieurs jours en juin

Par Catherine Deveault

Après plus d’un an et demi de négociation, l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) mettra en application le mandat de grève, obtenu de ses 60 000 membres, les 7, 8, 21 et 22 juin prochains dans l’ensemble des établissements où elle représente des salariés, dont les trois CI de Montérégie, à moins que le gouvernement ne réponde favorablement à ses revendications pour convenir d’une entente.

« Ce n’est pas de gaieté de cœur que nous annonçons ces quatre journées de grève générale mais nous sommes obligés d’y recourir pour faire entendre raison au gouvernement, qui s’entête à ignorer les problèmes vécus par le personnel professionnel et technique du RSSS. Ce n’est pas seulement pour obtenir des conditions de travail décentes et la reconnaissance de l’expertise de nos membres que nous faisons cette grève, c’est aussi pour défendre des services publics de qualité pour l’ensemble de la population Montérégie. », a déclaré Émilie Charbonneau représentante nationale de l’APTS au CISSS de la Montérégie Est. 

L’APTS déplore que l’intensification des négociations annoncée en grande pompe par le premier ministre le 2 mai dernier ne soit toujours pas concrétisée. Le gouvernement n’a fait selon eux aucun mouvement à la table de négociation pour indiquer sa volonté réelle d’en arriver à une entente à très court terme.

Arriver à une entente rapidement

« L’APTS tient à réitérer sa volonté d’en arriver à une entente rapidement, ce qui implique que le gouvernement bonifie considérablement ses offres pour s’attaquer concrètement aux défis du RSSS. Il faut régler le problème de la surcharge de travail et favoriser l’attraction et la rétention de la main-d’œuvre. Cela passe nécessairement par l’amélioration du salaire et des conditions de travail de nos membres. La balle est dans le camp du gouvernement s’il veut éviter la grève », a poursuivi Robert Comeau représentant national de l’APTS au CISSS de la Montérégie Centre.

Les propos tenus lors de l’annonce du déconfinement par le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, ont fait bondir l’APTS. Même s’il s’est rétracté depuis, l’idée même que le gouvernement Legault puisse songer à instrumentaliser l’état d’urgence sanitaire pour se donner la souplesse nécessaire afin de restreindre les droits des salariés à coups d’arrêtés ministériels démontre selon l'ATPS jusqu’à quel point il est prêt à s’abaisser pour arriver à ses fins et empêcher une véritable négociation.

« Les propos du ministre Dubé sont très graves. Même s’il a tenté de rajuster le tir, nous avons clairement aperçu la volonté du gouvernement Legault d’utiliser tous les moyens à sa disposition pour enfreindre les règles de cette négociation. Il faut que le premier ministre Legault établisse clairement que la prolongation de l’état d’urgence sanitaire doit uniquement se baser sur l’évolution épidémiologique de la pandémie et non sur celle des négociations », a conclu Robert Comeau.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Sorel-Tracy Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Sorel-Tracy Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.