Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
22 août 2018 - 10:00

Quatre journées restantes

Deuxième journée de grève pour les employés de la SAQ de la Montérégie-Ouest

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Vers 9h15 ce matin, le mercredi 22 août, plusieurs centaines d’employés de la SAQ ont pris le chemin de Montréal et Québec. Leur objectif? Faire entendre leurs revendications au gouvernement provincial dans le cadre d’une deuxième journée de grève sur les six votée en juin dernier.

« Nos demandes sont simples et concernent surtout deux volets de nos conditions de travail. Nous aimerions avoir une diminution de la précarité des emplois et une meilleure conciliation travail et famille. Sur nos 5 000 employés en Montérégie Ouest, seulement 750 ont un poste à temps plein et travaillent entre 30 et 38 heures par semaine. Dans les faits, ça prend douze ans pour qu’un employé ait un poste à temps plein », précise la présidente de la CCM-CSN, Annette Herbeuval.

Quant à la seconde demande, elle ajoute que le Parti libéral du Québec de Philippe Couillard a une belle occasion de passer de la parole aux actes. « Actuellement en précampagne électorale, sa plateforme mise sur la conciliation travail-famille. C’est l’opportunité parfaite pour le démontrer. Lors des plus récentes négociations, il a été question de transformer 200 des postes temps plein en temps partiel la fin de semaine », résume-t-elle.

En juin dernier, les employés ont voté six jours de grève à être jugé utilisés à des moments jugés opportuns. Il en reste quatre à cette heure. « Pour l’instant, on ne sait pas encore quand nous allons les utiliser, ça dépendra des négociations. On espère de régler le dossier avant les élections provinciales du 1er octobre prochain », conclut-elle.

Prenez note en terminant que cette journée de grève touche les succursales situées en Montérégie Ouest. On en compte entre 70 et 80 sur ce territoire. Pour consulter la liste des SAQ ouvertes, cliquez ici

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Sorel-Tracy Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Sorel-Tracy Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.