X
Rechercher
Publicité

COVID-19

Les bars et restos du Québec demandent des assouplissements

durée 19h00
4 octobre 2021
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Après les allégements des mesures sanitaires annoncés par Québec pour le milieu culturel la semaine dernière, l’industrie de la restauration et des bars estiment que c’est à son tour.

La Nouvelle association des bars du Québec (NABQ) demande ainsi au gouvernement de permettre de nouveaux allégements pour venir en aide aux restaurants et bars durement touchés par la pandémie de COVID−19.

L’association demande notamment de pouvoir ouvrir ses établissements à capacité maximale et de ramener l’heure de fermeture à 3h.

«Aujourd’hui, nous demandons au gouvernement du Québec et plus particulièrement à la Santé publique du Québec d’être conséquents et de faire preuve d’ouverture dans la mesure où si l’on peut tolérer 22 000 personnes côte à côte dans un amphithéâtre comme le Centre Bell à Montréal, et ce, à plus ou moins 10 cm de distance entre chacun des 22 000 sièges, nous pouvons désormais tolérer de voir des salles de restaurants et des bars accueillir la capacité permise de leurs établissements aux mêmes conditions qu’exigées dans le Centre Bell et de fermer à 3h», a indiqué le président de la NABQ, Pierre Thibault, par communiqué.

À la demande du gouvernement, les bars et les restaurants de la province ont mis en place en septembre un système de vérification du passeport vaccinal avec pièce d’identité afin de s’assurer que chaque personne qui passe la porte des établissements soit en mesure de confirmer sa preuve d’immunisation contre la COVID−19. 

«Il faut rappeler aussi, à titre d’exemple, que des pays comme la France, la Belgique et l’Espagne ont permis à leurs entreprises, et ce, dès le jour un de cette imposition du passeport vaccinal, d’opérer sans aucune contrainte de leur capacité d’accueil  ou des heures d’ouverture contrairement au Québec», indique l’association dans son communiqué.

Selon M. Thibault, l’industrie se verra «mise au plancher et subira fort probablement un K.O. technique qui l’empêchera de se relever de ce combat contre la COVID−19» si les allégements demandés ne sont pas accordés.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


20 mai 2022

Feu vert à l’entente entre Hydro-Québec et Énergir

La Régie de l’énergie donne le feu vert au partenariat entre Hydro−Québec et le distributeur de gaz naturel Énergir, une entente qui avait été critiquée par des groupes de consommateurs et environnementalistes. L’entente, annoncée en juillet dernier, vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) en convertissant à la biénergie des ...

19 mai 2022

L'amélioration continue dans les entreprises

PANEL 2 JUIN 9 H À 10 H 30 L’AMÉLIORATION CONTINUE DANS LES ENTREPRISES STRATÉGIQUE ET OPÉRATIONNELLE Le Comité 21 et ses partenaires présentent le 2 juin 2022, de 9 h à 10 h 30 un panel de discussion sur la thématique de l’amélioration continue dans les entreprises et de l’innovation. Cette visioconférence est présentée dans le cadre de ...

18 mai 2022

La CNESST rappelle les nouveaux ajustements aux mesures sanitaires, en vigueur dans les milieux de travail

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail rappelle les nouveaux ajustements aux mesures sanitaires dans les milieux de travail. À compter de ce jour, le 14 mai 2022, le port du masque de qualité ne sera plus obligatoire, mis à part dans les transports et les milieux de soins. Le port du masque demeure bien ...