Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Ces mesures seraient davantage adoptées chez les entreprises ayant moins de cinq employés

De nombreuses PME québécoises disent devoir hausser leur prix face à l'inflation

durée 12h02
13 février 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Une forte proportion de PME québécoises affirment encore devoir augmenter leur prix afin de combattre l'inflation, révèle une nouvelle étude de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI).

L'enquête publiée lundi compare les résultats recueillis en janvier dernier avec ceux obtenus à la même période en 2022.

Elle signale que près des deux tiers des dirigeants interrogés le mois dernier affirment subir des impacts importants de l'inflation, en hausse de quatre points par rapport à l'année précédente.

Pour affronter le contexte inflationniste, 73% d'entre eux disent devoir augmenter leurs prix, une proportion similaire à 2022.

Le sondage montre toutefois que les PME du Québec sont désormais plus nombreuses que l'an dernier à recourir à d'autres mesures pour faire face à l'inflation.

Par exemple, des propriétaires disent devoir travailler plus d'heures pour alléger les coûts de la main-d'œuvre (59 % en 2023, contrairement à 52 % en 2022), ou encore réduire temporairement la marge bénéficiaire afin de rester concurrentiels (43 % en 2023, 38 % en 2022).

Ces mesures seraient davantage adoptées chez les entreprises ayant moins de cinq employés, précise l'étude du FCEI. Ces PME sont aussi moins enclines à hausser leur prix.

Également, selon l'étude, environ le tiers des dirigeants mentionnent devoir réduire leurs investissements et prévisions de croissance, alors que cette proportion affichait 29 % en 2022.

«Nos données sont claires: la situation est pire que l'an passé. Il est vrai que le sommet de l'inflation semble derrière nous, cependant les niveaux actuels sont bien supérieurs à ce que nous avons connu», déclare dans un communiqué le vice-président pour le Québec à la FCEI, François Vincent, qui s'inquiète de voir les PME s'affaiblir en raison de l'augmentation des coûts.

La FCEI interpelle par ailleurs Québec pour qu'il soutienne les PME en limitant l'augmentation des coûts gouvernementaux et en réduisant la fiscalité. D'après le sondage, la hausse de certains coûts du gouvernement ont un impact allant d'important (44 %) à modéré (34 %) pour les petites entreprises.

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


11 juillet 2024

Construction: les employeurs ont moins de difficultés à recruter de la main-d'oeuvre

À l'instar du marché de l'emploi qui se resserre, les employeurs dans l'industrie de la construction sont beaucoup moins nombreux à rapporter des difficultés de recrutement. Dans les faits, ils n'ont été que 55 % à rapporter avoir éprouvé des difficultés à recruter de la main-d'oeuvre, au cours des 12 derniers mois. La baisse du nombre ...

9 juillet 2024

Ticketmaster enquête sur un potentiel vol de données après une brèche de sécurité

Des milliers d'utilisateurs de Ticketmaster ont peut-être vu leurs données personnelles être compromises lors d'une brèche de sécurité. L'entreprise indique avoir découvert une activité non autorisée sur une base de données isolée hébergée par un fournisseur de services externe entre le 2 avril et le 18 mai. Quelques jours plus tard, le 23 ...

8 juillet 2024

Alors que l’offre s’améliore, est-il temps d’acheter une nouvelle voiture ?

Pour la première fois depuis des années, les acheteurs de voitures ont plus de facilité à trouver des bons prix alors que l’industrie automobile se remet des problèmes de sa chaîne d’approvisionnement – et les experts affirment que les perspectives pourraient encore s’améliorer. Les prix chez les concessionnaires ont commencé à baisser, ...