Publicité
1 octobre 2019 - 09:00

Art de la parole

L'histoire vraie d'une jeune juive travestie en homme contée par Françoise Crête le 6 octobre à Sorel-Tracy

Par Salle des nouvelles

Françoise Crête présentera son spectacle « Esther. Libre, telle une oie sauvage », dimanche 6 octobre à 14h salle Georges-Codling à Sorel-Tracy, dans le cadre des P'tits dimanches ensoleillés des Productions Azimut DiffusionSon spectacle, créé en 2016, mélange le conte et le théâtre d’objets. 
  
Choisi par un jury comme l’un des huit meilleurs spectacles de contes au Québec en 2018-2019 et soutenu par  « Circuits Paroles vivantes », la création de Françoise Crête a fait l’objet de deux tournées en France, en 2016 et en 2019. L'artiste raconte l'histoire vraie d'Esther, une jeune femme juive travestie en habits de garçon pour survivre.  
 
Épaulée par ses principaux collaborateurs Olivier Ducas, Martin Mercier et Francis Monty, la conteuse apporte une touche d’humour et une dimension sensible à l’histoire émouvante de cette jeune femme éprise de liberté. Atmosphères sonores, musique et chants ponctuent le spectacle. « Esther. Libre, telle une oie sauvage » a valu à sa créatrice d'être lauréate du programme « Circuit Paroles vivantes » 2018-2019.
 

L'histoire d'une résistance et d'une liberté

En Nouvelle-France, au printemps 1738, débarque un moussaillon, Jacques Lafargue. Dès sa sortie du bateau, il est arrêté et jeté en prison. Au fil de sa déposition devant l’Intendant Hocquart, on découvre comment Esther, alias Jacques Lafargue, alias Pierre Mausiette, a survécu en France en habits de garçon, puis s’est retrouvée en Nouvelle-France, suite au naufrage du bateau menant la jeune promise à un vieux chiffonnier d’Amsterdam.
 
Esther, la première Juive « déclarée » dans ce pays neuf, a marqué l’imaginaire de cette  époque. On en retrouve des traces dans les archives de l’Intendant Hocquart. Cette histoire a une étonnante résonance avec notre temps : intolérance face à certaines religions, aux migrants ou réfugiés, inégalité des femmes... Étouffées dans un carcan imposé, hier comme aujourd’hui, certaines résistent et brisent les règles pour conserver leur liberté. Esther est l'une de ces personnes.
 
Françoise Crête parcourt les routes du conte depuis 2003, après avoir emprunté les sentiers du théâtre, du mime et du clown. Ses souliers de conteuse l’ont fait voyager au Québec, en Nouvelle-Écosse mais aussi en France, en Roumanie, en Arménie et en Suède. Elle a donné près de 300 spectacles dans des festivals ou divers lieux culturels. Ses personnages, souvent conjugués au féminin, surgissent de son imagination ou sont puisés dans la tradition. Ses contes font prendre à son public des chemins de travers parsemés de sourires, de surprises ou de moments qui font réfléchir.
 
 
Teasing du spectacle.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Sorel-Tracy Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Sorel-Tracy Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.