Publicité

19 décembre 2021 - 12:00

Écoute bien ça!

Noël, amour et sorcellerie

Nous sommes le 19 décembre, il ne reste que 6 jours avant Noël. Pour que la magie s’installe, c’est maintenant ou jamais!

Il vient un temps où on ne croit plus à la magie. Quand la vie nous montre qu’il y a une explication derrière chaque tour, la seule magie qu’il nous reste est celle de la fascination et de l’enchantement. Bref, celle qui nous fait un peu retomber en enfance.

Chacun a sa version de la magie et à Noël, les chansons les plus intolérables pour certains peuvent être la clé du pays des merveilles pour les autres. Aujourd’hui, je vous invite donc à traverser le portail de ma propre nostalgie en vous présentant mon Top 5 des chansons de Noël francophones.

5- Rock et Belles Oreilles – C’est Nono Noël (1992)

Le charme collectif des membres de RBO est dans une catégorie totalement à part. Selon moi c’est de l’ordre du charisme des Rolling Stones. Les 5 membres ont un fun noir et leur énergie nous ensorcelle, peu importe notre âge ou notre genre d’humour. RBO ose l’humour cru avec une rare intelligence et c’est sans doute ça qui nous manque le plus du groupe mythique. Sur C’est Nono Noël, les blagues ne sont pas toutes excellentes, mais la chanson est vraiment juste trop bonne. Le refrain est entraînant, l’humour est cinglant et le ton est parfait. C’est ma chanson préférée pour remédier à une journée terne d’hiver.

4- La Compagnie créole – Bons baiser de Fort de France (1984)

Riez si vous voulez, mais Bons baiser de Fort de France est l’une des chansons de Noël les plus touchantes. Tout est parfait : la candeur des paroles, l’enchaînement des couplets et les harmonies vocales. Difficile pour moi de trouver une chanson plus rassembleuse! Bien évidemment, il est facile de classer La Compagnie créole dans la catégorie « quétaine », mais leurs succès sont tous des compositions de grande qualité. Le détail à 100 $ : leurs hits ont tous été coécrits par le grand Daniel Bangalter. Qui est Daniel Bangalter? C'est le père de Thomas Bangalter, cofondateur du célébrissime duo électronique Daft Punk.

3- François Pérusse – Toune de Noël  (1992)

Un mot : génial. Sept classiques de Noël repris avec intelligence par François Pérusse. Ce medley de Noël c’est le génie comique encapsulé en 1 minute 58. A Carol of the bells devient un aller-retour au centre d’achat pour acheter des Tortues Ninja et Les Anges dans nos Campagnes devient le récit du party de bureau. Les images sont fortes et pittoresques. Le travail de Pérusse est colossal sur cette pièce ; tout est ajusté au quart de tour par lui seul : les chœurs, les instruments, les paroles, l’écho et les bruits. Ceux qui sont nés entre 1980 et 1989 ont passé les plus belles soirées des fêtes à écouter L’Album du Peuple Tome 2.

2- Robert Charlebois – Marie-Noël (1967 – écrite en 1964)

Il n’y a qu’un seul Charlebois, mais en même temps on a pu le voir en plusieurs versions. Celui de 1964 est plus proche de Félix Leclerc que de Jimi Hendrix. Coécrite avec le grand Claude Gauthier, Marie-Noël a gardé toute sa fraîcheur près de 60 ans après sa composition. Parmi les chansons extraordinaires écrites au Québec, Marie-Noël et sa pureté mélodique occupent une place de choix. Charlebois allait devenir le plus grand mélodiste de sa génération, mais c’est la douceur de sa voix qui brille le plus sur ce premier succès. Quant à Gauthier, il connaissait ses classiques ; « Quand la neige, neige » est un clin d’œil à Nelligan : « Ah! Comme la neige a neigé ». Soixante-six hivers séparent ces deux classiques qui depuis, se sont rejoints au panthéon de la culture du Québec.

1- Beau Dommage – 23 décembre (1974)

Ici pas de compromis : on ne peut pas faire mieux que 23 décembre. C’est la meilleure chanson de Noël toutes langues confondues. Tout y est : le hockey, le sapin, la crèche, les igloos et Doug Harvey. Pierre Huet l’a écrite avec des mots d’enfant. Si bien que l’enfant n’a jamais vieilli et que peu importe notre âge ou notre région de provenance, on « embarque » tous dans cette aventure dans le Montréal des années 1950. C’est insurpassable. Le texte vient du cœur, les harmonies nous soulèvent comme le vent du St-Laurent et la guitare nous réchauffe l’âme. Peu importe les centaines de versions de Sainte Nuit ou de Noël Blanc, pour moi l’ultime classique de Noël est 23 décembre de Beau Dommage.

Voici donc les 5 ingrédients de ma recette magique de Noël. Je vous souhaite de retrouver les vôtres d’ici le 25 décembre. Au final, si la magie est illusion, Noël est peut-être le plus beau des mirages.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Sorel-Tracy Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Sorel-Tracy Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.