X
Rechercher
Publicité

Le gouvernement souligne que les effets de la pandémie se font encore sentir

Québec octroie 57,5 M$ pour reconduire deux mesures attendues par le milieu culturel

durée 12h10
25 mars 2022
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, a annoncé aujourd’hui un investissement supplémentaire de 57,5 M$ afin de reconduire deux mesures phares réclamées par le milieu culturel, soit la mesure de soutien à la diffusion de spectacles québécois et le programme de maintien des capacités de production dans le secteur audiovisuel.

Ces programmes se poursuivront jusqu'au 31 mars 2023 et ils pourront être modulés selon les besoins et les règles qui seront applicables sur les plateaux de tournage et dans les salles de spectacles.

Alors que les conséquences de la pandémie se font encore ressentir dans le milieu culturel, la ministre souligne qu’elle répond ainsi aux demandes des partenaires du milieu qui réclamaient la continuité de ces mesures ayant fait leurs preuves et leur offrant beaucoup de prévisibilité.

La Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) recevra donc 25 M$ afin de prolonger son programme de maintien des capacités de production audiovisuelle. En assumant des coûts additionnels engendrés par les mesures sanitaires sur les plateaux, ce programme a permis de poursuivre les tournages de séries et de films québécois malgré la pandémie.

32,5 M$ permettront aussi la prolongation du programme d'aide temporaire à la représentation de spectacles de musique et de variétés de la SODEC et de la mesure particulière à la diffusion de spectacles québécois du Conseil des arts et des lettres du Québec.

Filet de sécurité

Avec la réouverture des salles de spectacles au maximum de leur capacité, les mesures d'aide ont été revues pour soutenir plus efficacement l'ensemble des domaines artistiques.

Ces mesures offriront donc un filet de sécurité pour stabiliser le secteur et encourager les diffuseurs à prendre certains risques dans leur programmation afin de faire de la place pour la relève, l'audace et les productions de plus grande envergure.

« La culture est une priorité pour notre gouvernement, affirme Mme Roy. Grâce à la reconduction de ces deux mesures attendues par le milieu culturel, nous offrons la flexibilité et la prévisibilité demandées par le secteur, afin qu'il se relève des conséquences de la COVID-19 et brille encore plus fort. Ces nouveaux investissements lui permettront de consolider ses activités de manière durable. Le temps est venu de regarder vers l'avenir et de créer des occasions pour faire de notre culture un moteur encore plus fort de fierté. »

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


16 mai 2022

L’art du graffiti en vedette au parc de planche à roulettes de la Maison des jeunes « La Place »

La Ville de Sorel-Tracy invite la population à participer à plusieurs activités où l’art du graffiti sera mis en valeur, au parc de planche à roulettes (skatepark) de la Maison des jeunes du secteur Sorel (95, chemin des Patriotes). Ces activités se dérouleront en collaboration avec l’entreprise culturelle Dose Culture, spécialisée dans le graffiti ...

10 mai 2022

20e édition des prix en arts et culture de la Montérégie

Culture Montérégie et ses partenaires sont très fiers de dévoiler les lauréats de la 20e édition des prix en arts et culture de la Montérégie. Cette soirée qui a réuni plus de 80 personnes s'est déroulée le 5 mai dernier. Elle a permis de décerner quatre prix prestigieux totalisant 16 000 dollars en bourses. Guillaume de La Famille Plouffe a ...

9 mai 2022

Un nouveau roman de Micheline Duff aborde le thème de la maladie mentale

Pour son 26e roman, Micheline Duff nous entraîne sur les traces d’une famille brisée par la maladie mentale, éprouvée par les contrecoups que subissent ses victimes collatérales : les enfants. Quand tout vole en éclat, les blessures peuvent-elles un jour se cicatriser ? Fragile. C’est ainsi qu’on qualifie Émilienne Archambault, mère d’une famille ...