X
Rechercher
Publicité

Un nouveau forum et un outil de clavardage

Tel-jeunes élargit son offre de service

durée 17h00
23 septembre 2021
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Dans le contexte de la rentrée scolaire, Tel-jeunes a annoncé l'élargissement de son offre de service.

À la suite à une démarche exhaustive sur les besoins des jeunes de 12 à 17 ans, l'organisme lance le nouveau forum Espace TJ où les jeunes peuvent anonymement poser et répondre à des questions dans un environnement conçu par et pour eux, ainsi que l'outil de clavardage Jeune d'expérience, où il est possible d'échanger avec un pair formé par l'organisme.

« Les jeunes ont besoin de savoir qu'ils ne sont pas seuls, qu'on les comprend et qu'on a des ressources pour eux, adaptées à leurs besoins, souligne Céline Muloin, présidente et directrice générale de la Fondation Tel-jeunes. Nous savons que chaque individu a une façon propre de demander de l'aide, que ce soit via le site Web et les médias sociaux ou en discutant avec des experts ou des pairs. Et c'est exactement dans cette lignée que nous avons adapté et développé ces nouveaux outils en ligne. »

Une nécessité grandissante pour les ressources et contenus numériques a été reconnue dans les dernières années par l'organisme. En effet, depuis 2019, Tel-jeunes constate une augmentation constante de l'utilisation de ses ressources, notamment une hausse de 64% des visites sur son site Web.

Des services empathiques

Les années d'expérience ont permis à Tel-jeunes de mieux comprendre l'état d'esprit dans lequel se trouve un jeune qui demande de l'aide. En collaboration avec Messier designers, Tel-jeunes a entamé une démarche de recherche empathique afin de préciser les postures adoptées par les ados en quête de soutien.

Ces recherches ont dévoilé des besoins d'autonomie, de socialisation et de mentorat, et c'est dans cette perspective que les nouveaux services ont été développés.

Par exemple, le forum Espace TJ donne un accès à de l'information au jeune qui désire trouver une réponse par lui-même, l'outil de clavardage Jeune d'expérience répond au besoin social d'échanger avec des pairs et les services d'interventions, eux, répondent au besoin d'être mentoré par un professionnel.

À ces nouveaux outils s'ajoute une foule de nouveaux contenus disponibles sur le site Web (www.teljeunes.com) et sur les médias sociaux (Facebook et Instagram), dont une quarantaine de nouvelles capsules qui comprennent des témoignages et des séries éducatives permettant de répondre aux questions les plus souvent posées par les jeunes.

Rappelons que Tel-jeunes a reçu le 8 septembre dernier le coup de cœur du jury des Prix de l'impact social organisés par L'actualité et Credo. Ces prix visent à reconnaître les organisations qui font preuve d'innovation pour résoudre des questions sociales et environnementales importantes.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


23 avril 2022

Alloprof célèbre ses 25 ans d'existence

L’organisation Alloprof a soutenu plus d’un million d’élèves au courant de ses 25 années d’existence et cela tout à fait gratuitement. Un total de 230 millions d’accompagnements a été fait. Ne se reposant pas sur son succès, Alloprof revient sur ses réussites et se tourne vers l’avenir en dévoilant un aperçu de ses grands chantiers, ainsi qu’un ...

15 avril 2022

Retour à trois bulletins scolaires pour 2022-2023

Le gouvernement du Québec annonce le retour à trois bulletins pour les élèves du primaire et du secondaire à compter de la prochaine année scolaire. L’annonce est venue du ministre de l’Éducation, Jean−François Roberge, sur sa page Facebook mercredi soir. «L’état d’urgence sanitaire prendra bientôt fin. Nous avons entendu le besoin des parents ...

7 avril 2022

Projet de loi 32: Québec vise à mieux protéger la liberté académique

La liberté académique des enseignants universitaires doit être mieux définie et mieux protégée, nécessitant désormais un encadrement législatif pour éviter les dérapages ou l’autocensure. C’est la conclusion à laquelle en est venue la ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann, qui a déposé mercredi le projet de loi 32, stipulant que ...