Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Rapport de Statistique Canada

Près du quart des meurtres survenus en 2021 au Canada étaient liés aux gangs

durée 23h59
22 novembre 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Un nouveau rapport de Statistique Canada montre que le taux national d'homicides a augmenté pour une troisième année consécutive et que près du quart des meurtres en 2021 étaient liés aux gangs.

Il y a eu 788 homicides au pays l'année dernière, soit une hausse de 3 % par rapport à 2020. À 2,06 homicides pour 100 000 habitants, il s'agit du taux le plus élevé au Canada depuis 2005.

La Saskatchewan a enregistré à la fois le taux d'homicides le plus élevé et le taux le plus élevé de meurtres liés à des gangs. Le taux d'homicides de la province a augmenté de 9 % par rapport à 2020.

Le Manitoba a enregistré le deuxième taux le plus élevé, tandis que l'Ontario et la Colombie-Britannique ont également enregistré d'importantes augmentations.

Au Québec, 88 personnes ont été tuées l'an dernier, dont 48 à Montréal, comparativement à 87 en 2020. Le taux d'homicides par 100 000 habitants s'est établi à 1,02 dans la province en 2021.

L'Alberta et la Nouvelle-Écosse ont connu des baisses importantes, la fusillade de masse de 2020 en Nouvelle-Écosse ayant contribué à sa baisse l'année suivante.

Les homicides restent relativement rares au Canada, a rappelé Statistique Canada, et représentaient en 2021 moins de 0,2 % de tous les crimes violents déclarés par la police.

Les villes de Regina, Winnipeg et Thunder Bay, en Ontario, affichaient les taux d'homicides les plus élevés.

Les données publiées lundi ont montré que 184 des homicides étaient liés à des gangs. L'agence a souligné qu'il s'agissait du taux le plus élevé depuis que les données sur les meurtres de gangs ont été recueillies pour la première fois, il y a 16 ans.

Il y a eu 13 homicides supplémentaires liés à des gangs en Ontario par rapport à l'année précédente. La Colombie-Britannique, la Nouvelle-Écosse, la Saskatchewan, le Nouveau-Brunswick et le Yukon ont également enregistré une augmentation des meurtres liés aux gangs.

Le taux de victimes autochtones à travers le pays est resté disproportionnellement élevé, soit six fois plus élevé que celui des non-Autochtones. Quarante-cinq femmes autochtones ont été victimes d'homicides en 2021, soit trois de plus que l'année précédente.

En Saskatchewan, 77 % des personnes tuées étaient des Autochtones, qui ne représentent qu'environ 18 % de la population de la province. L'Alberta et le Manitoba comptaient également un nombre élevé de victimes autochtones.

Les Noirs et les Sud-Asiatiques avaient également des risques plus élevés d'être victimes d'homicide. L'Ontario a enregistré 138 homicides où les victimes étaient racialisées, soit 50 de plus qu'en 2020.

Statistique Canada a ajouté que les armes à feu étaient l'arme la plus couramment utilisée dans les homicides. Toronto a enregistré le plus grand nombre d'homicides impliquant une arme à feu, soit 61, suivi de Vancouver, Montréal et Edmonton.

Les coups de couteau représentaient 32 % des homicides.

Kelly Geraldine Malone, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Québec En Alerte: un test sera effectué aujourd'hui à 13 h 55

Un test du système Québec En Alerte sera effectué le 16 novembre 2022, à 13 h 55, à l'occasion d'une journée pancanadienne établie pour ces vérifications. Cette démarche est effectuée pour assurer le bon fonctionnement du système et la sécurité de tous. Elle permet notamment de vérifier que les alertes sont correctement diffusées à la radio, à la ...

La «loi 21» débattue devant la Cour d'appel du Québec dès aujourd'hui

Le plus haut tribunal de la province devrait commencer à entendre lundi les débats sur la constitutionnalité de la loi sur la laïcité, aussi connue sous le nom de projet de loi 21. Tant le gouvernement du Québec que les groupes qui s'opposent à la loi contestent une décision rendue en avril 2021 qui a largement confirmé la loi controversée sur ...

Moyens de pression des policiers de la SQ: une première en 15 ans

Devant la suspension samedi dernier des négociations entourant le renouvellement du contrat de travail des policières et policiers de la Sûreté du Québec échu depuis mars 2022,  l’Association des policières et policiers provinciaux du Québec (APPQ) n’a d’autre choix que de prévoir des moyens de pression, vient-on d'annoncer aujourd'hui par voie de ...