Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Fin de la prestations de remplacement de revenu

Dans moins de trois mois, des victimes d'actes criminels pourraient tout perdre

durée 09h00
17 juin 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Précipice, aberration, détresse psychologique et financière. À l'aube du 14 octobre, l'exaspération gagne de nombreuses victimes d'actes criminels, qui verront leurs prestations de remplacement de revenu prendre fin en raison de la réforme du gouvernement caquiste.

La Coalition avenir Québec a adopté en 2021 une réforme de l'indemnisation des victimes d'actes criminels (IVAC), qui a entre autres annulé la liste d'infractions admissibles pour que désormais toutes les infractions contre la personne inscrites au Code criminel soient couvertes.

Or, la nouvelle loi, la Loi visant à aider les personnes victimes d'infractions criminelles et à favoriser leur rétablissement (LAPVIC) a également introduit un délai maximal de trois ans pour la prestation palliant une perte de revenu. La loi antérieure ne prévoyait aucun délai.

En conférence de presse à Montréal dimanche, le sénateur Pierre-Hugues Boisvenu, les avocats Sophie Mongeon et Marc Bellemare, et Émilie Arsenault, dont les deux enfants ont été assassinés il y a quatre ans, ont dénoncé à nouveau ce délai, qu'ils qualifient d'arbitraire et de «recul historique». Ils demandent au gouvernement du Québec de revenir sur sa position.

Émilie Arsenault a reçu une lettre de l'IVAC lui confirmant que ses prestations prendront fin en octobre prochain. Elle affirme que la réforme de l'IVAC fera d'elle une victime pour une deuxième fois.

L'Association des familles de personnes assassinées ou disparues, qui vient en aide aux victimes d’actes criminels, estime que c'est toute la mission de l'organisme qui tombe à l'eau avec l'entrée en vigueur de ce délai. L'organisme considère ce changement comme un processus de revictimisation pour ses membres et confirme le sentiment d'abandon et d'impuissance qui règne depuis l'annonce du gouvernement caquiste.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Les policiers de la Sûreté du Québec approuvent l'entente de principe

Les quelque 5800 membres de l’Association des policières et policiers provinciaux du Québec (APPQ) se sont prononcés majoritairement en faveur de l'entente de principe survenue avec leur employeur, la Sûreté du Québec. Près de neuf membres sur 10 se sont exprimés, et 70% d'entre eux ont appuyé les modalités du nouveau contrat de travail. «Nous ...

Une saison des incendies de forêt «dans la moyenne» jusqu'à présent

Jusqu'à présent, la superficie brûlée au Canada par les feux de forêt se situe près de la moyenne annuelle et «des niveaux élevés d'activité des feux» restent «probables cet été» selon des représentants du gouvernement fédéral. Au printemps, certains indicateurs relatifs aux feux de forêt faisaient craindre le pire aux représentants du ...

Un «jeune pêcheur» manque à l'appel à Saint-Ignace-de-Loyola, dans Lanaudière

Un jeune pêcheur qui avait mis sa ligne à l'eau vendredi matin en bordure du fleuve Saint-Laurent, dans Lanaudière, est porté disparu. La Sûreté du Québec (SQ) n'a pas voulu confirmer qu'il s'agissait d'une personne mineure, parlant plutôt d'un «jeune pêcheur». Le corps policier a indiqué que l'événement avait eu lieu à Saint-Ignace-de-Loyola, ...