Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
9 octobre 2018 - 06:00 | Mis à jour : 10:23

Les agriculteurs de la Montérégie dénoncent la trahison du gouvernement Trudeau

Par Salle des nouvelles

C’est devant une assistance de plus de 150 personnes, composée d’agriculteurs, d’élus et de partenaires, que la Fédération de l’UPA de la Montérégie a tenu son assemblée générale annuelle.

D’emblée, les agriculteurs de la Montérégie ont adopté en force une résolution extraordinaire visant à dénoncer le nouvel Accord États-Unis–Mexique–Canada (AEUMC) qui affaiblit la gestion de l’offre une fois de plus comme ce fut le cas lors de l’accord avec l’Union européenne et le Partenariat Transpacifique.

« La faiblesse de Justin Trudeau et son incapacité à se tenir debout devant Donald Trump sont une trahison pour les agriculteurs, ainsi que pour tous les Québécois! La Montérégie compte 10 députés fédéraux au sein du caucus Libéral, ils sont tous restés lamentablement silencieux, c’est une honte » ,dénonce avec vigueur le président de l’UPA Montérégie, M. Christian St-Jacques. 

À l’aube des prochaines élections fédérales, les agriculteurs de la Montérégie comptent bien se faire entendre. En effet, les termes de la résolution extraordinaire adoptée jeudi prévoient d’accentuer rapidement la pression sur le gouvernement fédéral, avec l’aide des groupes spécialisés concernés, du Mouvement pour la gestion de l’offre et du gouvernement provincial, tant que les producteurs ne seront pas satisfaits des conditions de l’entente.

« Sur le terrain, la consternation et la colère des derniers jours font maintenant place à un grand mouvement de  mobilisation. Des groupes de producteurs de la Montérégie s’organisent et la fédération régionale les épaule »,prévient M. St-Jacques.

Le secteur agricole de la région génère un PIB de 1,12 G$ et plus de 15 000 emplois. Le nouvel accord fragilise toute l’agriculture, principalement la relève. Des impacts directs sur la vitalité économique de nos communautés sont à prévoir, notamment pour les communautés rurales où l’agriculture est un pilier.

« Nous sommes face à des enjeux économiques qui vont bien au-delà de la production laitière. Une ferme prospère crée de la richesse : elle achète, investit et emploie de la main-d’œuvre localement. Déjà, les comportements irrespectueux et malhonnêtes de nos voisins américains déstabilisent plusieurs marchés agricoles. Le porc et les grains sont aussi grandement affectés. Nous avons besoin d’un gouvernement fort pour conserver notre agriculture vivante. Le manque de courage de Justin Trudeau est une menace pour la souveraineté alimentaire du Canada », conclut M. St-Jacques.

Nouveau gouvernement à Québec et enjeu sur la fiscalité foncière agricole

L’élection d’un nouveau gouvernement à Québec a aussi animé les échanges, rappelant l’urgence de régler le dossier de la fiscalité foncière agricole puisque cet enjeu demeure la priorité des agriculteurs de la Montérégie.

Rappelons que plus de 1 000 entreprises agricoles ont signé une pétition afin d’appuyer l’UPA de la Montérégie dans ses revendications et qu’en juin dernier, 200 agriculteurs de la région ont participé à une manifestation devant la direction régionale du MAPAQ pour demander au gouvernement de freiner l’augmentation du fardeau fiscal des entreprises agricoles.

« Nous souhaitons rencontrer très rapidement les députés de la Montérégie, d’autant plus que la CAQ s’est engagée à revoir le Programme de crédit de taxes foncières agricoles. Nous voulons amorcer le dialogue avec le nouveau gouvernement afin que nos solutions soient appliquées sans délai », a ajouté M. St-Jacques.

Ces dernières années, la hausse de la valeur des terres a été beaucoup plus importante que l’augmentation des budgets alloués au programme. Le système d’évaluation sur lequel ils s’appuient menace la viabilité de nos fermes.

Nouveau site web 

La fédération a également profité de l’événement pour lancer en primeur son nouveau site Internet. On y trouve notamment des statistiques par territoire de MRC sur les retombées économiques et de l’emploi générés par l’agriculture. Une section est également entièrement consacrée aux travailleurs étrangers.

Bilan 2017-2018

Finalement, la Fédération de l’UPA de la Montérégie affiche un bilan positif. Pour obtenir plus d’information sur les réalisations 2017-2018, consultez le rapport annuel en ligne : http://www.upamonteregie.ca.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Sorel-Tracy Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Sorel-Tracy Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.