Publicité
27 janvier 2020 - 12:00

Ainsi que trois nouvelles régions: Chaudière-Appalaches, les Laurentides, le Saguenay−Lac-Saint-Jean

L’École des entrepreneurs du Québec s’implante en Montérégie

Par Salle des nouvelles

Le gouvernement du Québec a annoncé qu'il participait à la croissance de l’École des entrepreneurs du Québec (EEQ), qui implantera quatre nouveaux campus dans les régions de Chaudière-Appalaches, des Laurentides, de la Montérégie et du Saguenay−Lac-Saint-Jean.

Ces régions ont été retenues à la suite d’un appel de propositions lancé en septembre dernier par l’EEQ. L’expansion du réseau bénéficiera d’une aide financière de 7 millions de dollars, prévue au budget 2019-2020 du gouvernement du Québec.

La ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de Gaspésie−Îles-de-la-Madeleine, Marie-Eve Proulx, en a fait l’annonce récemment. Les candidatures se sont illustrées par la concertation régionale en appui aux projets de campus. Les membres du comité d’évaluation ont
aussi tenu compte des expertises proposées, du lieu géographique stratégique de chaque point de service et des ressources envisagées pour que les campus s’établissent avec succès.

Chaque région ses spécificités

« L’entrepreneuriat est un puissant moteur de croissance et de création de richesse. C’est pourquoi nous avons fait de l’implantation de nouveaux campus de l’École des entrepreneurs du Québec une priorité économique. Notre objectif, avec cette expansion, est de faciliter l’accès à des formations sur mesure pour bonifier les compétences des entrepreneurs en région. Nous souhaitons ainsi que chaque région se développe selon ses spécificités », souligne Marie-Eve Proulx, ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de Gaspésie−Îles-de-la-Madeleine.

Pour sa part, Michel Fortin, président-directeur général de l’EEQ pointe: « Nous avons hâte de nous associer à de nouveaux partenaires locaux pour canaliser notre offre de formation en l’adaptant aux besoins et particularités entrepreneuriales régionales. Nous le voyons sur le terrain, les défis des gestionnaires de petites et moyennes entreprises sont nombreux et variés. »

Sur la photo sont représentés de gauche à droite:

De gauche à droite : René Beaulieu, conseiller industriel au CLD Brome-Missisquoi, Denis Beauchamp, directeur – développement économique au CLD Brome-Missisquoi, Marc Moffatt, directeur général de CIDAL, Joanne Doucet, coordonnatrice de CIDAL, Michel Fortin, directeur général de l’École des entrepreneurs du Québec, Marie-Eve Proulx, ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Gilles Lehouillier, maire de la Ville de Lévis, Patrice Paquette, conseiller municipal quartier Rivière-Nord à la Ville de Saint-Eustache, François Gérin-Lajoie, président du conseil de la fondation Paul Gérin-Lajoie et Philippe Meurant, directeur du développement économique et de la promotion à la Ville de Lévis.

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Sorel-Tracy Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Sorel-Tracy Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.