Publicité

16 septembre 2020 - 15:54

PANDÉMIE COVID-19

Ottawa prolonge la mission de la Croix-Rouge dans les CHSLD du Québec

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Dans son allocution à la sortie de sa retraite du conseil des ministres, le premier ministre du Canada, M. Justin Trudeau a confirmé le prolongement de la mission de la Croix-Rouge dans les CHSLD du Québec, en plus de présenter présenté les détails des investissements qui seront effectués dans le cadre de l’Accord sur la relance sécuritaire.

« Nous avons accepté la demande du Québec de prolonger la mission de la Croix-Rouge canadienne dans les CHSLD. Nous avons été présents dès le début avec les Forces armées Canadienne et maintenant avec la Croix-Rouge et nous sommes heureux de pouvoir continuer d’appuyer nos aînés », de dire le premier ministre.

Fermeture de la frontière

Questionné concernant l’éventuel prolongement de la fermeture de la frontière entre le Canada et les États-Unis, au-delà du 21 septembre, le premier ministre a précisé n’avoir aucune annonce à faire pour le moment.

« Comme on le fait chaque mois, nous discutons avec le gouvernement américain. Nous n’avons pas d’annonce à faire aujourd’hui, mais les discussions continuent. À chaque étape, mes priorités et celles de ce gouvernement c’est la santé et la sécurité des Canadiens et c’est dans ce sens-là que nous allons toujours agir », a souligné le premier ministre.

Accord sur la relance sécuritaire

Le chef libéral a aussi confirmé que les provinces et les territoires recevront les quelque 19 milliards de dollars promis, maintenant que tous les premiers ministres ont laissé savoir comment ils comptaient utiliser les fonds. 

« Pour lutter contre la COVID-19 et relancer notre économie en toute sécurité, nous devons avoir recours à une approche pancanadienne. Nous continuerons de travailler en collaboration avec les provinces et les territoires pour assurer la santé et la sécurité des Canadiens et bâtir un Canada plus résilient », a souligné le premier ministre.

« Les provinces et les territoires devaient indiquer dans une lettre la meilleure façon dont ces fonds pourraient être utilisés dans leur juridiction en fonction de leurs priorités. Les premiers ministres provinciaux et territoriaux ont maintenant tous présenté leur lettre, et les fonds fédéraux seront transférés aux provinces et aux territoires. »

L'Accord sur la relance sécuritaire appuie les mesures visant à accroître le dépistage et la recherche des contacts afin de protéger les Canadiens contre les futures vagues du virus. Il contribuera aussi à soutenir la capacité des systèmes de soins de santé, notamment en ce qui concerne les services de santé mentale. 

De plus, des fonds seront fournis aux municipalités pour qu'elles puissent assurer une prestation rapide des services essentiels, comme le transport en commun, sur lesquels les Canadiens comptent chaque jour. Puis, le financement offert permettra de garantir une source fiable d'équipement de protection individuelle pour les travailleurs essentiels. 

L'Accord prévoit également un soutien direct aux travailleurs canadiens, notamment des services de garde d’enfants sécuritaires pour les parents qui retournent au travail, ainsi qu’un soutien au revenu pour les personnes n'ayant pas accès à un congé de maladie payé. Il comprend aussi des mesures visant à protéger les personnes les plus vulnérables, dont les aînés du Canada.

« Alors que nous continuons de faire face aux impacts sur la santé et aux répercussions économiques de la pandémie, le gouvernement continuera d’investir dans les Canadiens. En collaboration avec les provinces et les territoires, nous bâtirons un Canada plus résilient, soit un Canada plus sain et plus sécuritaire, plus propre et plus compétitif, et plus juste et plus inclusif pour tous », a conclu M. Trudeau.  

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Sorel-Tracy Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Sorel-Tracy Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.