Publicité

24 septembre 2020 - 14:28 | Mis à jour : 14:50

Assemblée nationale

Christian Dubé demande aux Québécois de limiter les contacts sociaux

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a lancé un appel aux Québécois pour casser la contagion de la COVID-19, lors de sa conférence de presse bilan aujourd'hui à l'Assemblée nationale.

« Si on continue comme ça, on va rentrer dans le mur ! »

M. Dubé estime qu'il faut éviter le plus possible les contacts sociaux, que la population doit faire des sacrifices pour casser la vague.

« S'il vous plaît, évitez les soupers de famille, les rencontres entre amis, les barbecues, les mariages, les funérailles! Il faut se limiter à l'essentiel, soit aller au travail et aller à l'école

Il a annoncé que cette deuxième vague était très différente de la première. Cette fois c'est la contamination communautaire qui créé la propagation.

Christian Dubé a tout de même souligné deux bonnes nouvelles.

Un appel avait été lancé il y a quelques jours pour obtenir du renfort dans les centres de dépistage et plus de 4 000 personnes ont déjà répondu.  « Ces nouveaux aidants apportent leur bras mais aussi leurs connaissances cruciales pour la situation », de dire le ministre qui invite d'autres personnes à continuer de s'inscrire compte tenu des besoins partout au Québec.

Qui plus est, depuis hier, il est possible de consulter sur Internet, en temps réel, le délai d'attente dans les cliniques de dépistage.  Les données sont mises à jour régulièrement.

De son côté, le directeur national de la Santé publique, Dr Horacio Arruda, a indiqué que la deuxième vague de propagation de la COVID-19 était « inévitable » et que l'ampleur de celle-ci était « un petit peu entre nos mains ». 

« On ne veut pas connaître un autre confinement, [comme celui du printemps] », a conclu le ministre Dubé.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Sorel-Tracy Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Sorel-Tracy Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.