Publicité

23 septembre 2021 - 15:00

Manque de personnel dans les hôpitaux

L'opposition officielle dénonce l'inaction du gouvernement

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Face aux fermetures des salles d’accouchement de l’Hôpital du Suroît et de l’Hôpital Anna-Laberge, en Montérégie, le gouvernement demeure les bras croisés, déplore Marie Montpetit, porte-parole de l’opposition officielle en matière de santé et des services sociaux.

Après la désarmante admission de sa surprise du manque d’effectifs dans le réseau de la santé, la semaine dernière, le ministre en rajoute en affirmant que ce n’est que le début, que le pire reste à venir, sans proposer aucune solution concrète pour les citoyens de sa propre région, précise l'opposition officielle. 

La cheffe de l’opposition officielle, Dominique Anglade, lui a pourtant tendu la main en proposant la création, de toute urgence, d’une cellule de gestion de crise afin que tous les Québécois aient accès à des soins de qualité et ce, dans TOUTES les régions du Québec.

Il est inacceptable que des malades, des femmes enceintes et des enfants doivent parcourir des centaines de kilomètres pour aller se faire soigner, ajoute l'opposition officielle. Il existe des solutions mais le gouvernement fait toujours la sourde oreille aux propositions de l’opposition :

 - ratios patients-infirmières sécuritaires;
- réorganisation des quarts de travail;
- amélioration des conditions de travail;
- retour des infirmières qui ont quitté la pratique.

« Ça craque de partout et tout le monde le voyait venir, excepté M. Dubé, visiblement! Qu’attend le ministre pour mettre en place des solutions pour les citoyens de sa région, la Montérégie? », questionne Marie Montpetit, députée de Maurice-Richard et porte-parole de l’opposition officielle en matière de santé et des services sociaux. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Sorel-Tracy Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Sorel-Tracy Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.