X
Rechercher
Publicité

Opération Centaure

Québec déploie 90 M$ pour lutter contre la violence liée aux armes

durée 13h00
24 septembre 2021
durée

Temps de lecture :

1 minute

Par La Presse Canadienne

Québec va consacrer 90 millions $ pour embaucher 107 policiers et experts pour lutter contre la violence liée aux armes à feu.

La ministre de la Sécurité publique Geneviève Guilbault en a fait l’annonce vendredi à Montréal, entourée d’une vingtaine de représentants de différents corps policiers et de la ministre responsable de la Métropole, Chantal Rouleau.

L’opération Centaure est «sans précédent», affirme la ministre et visera à renforcer les corps policiers par le déploiement d’équipes spécialisées et à perturber le trafic des armes à feu.

La ministre a donné en comparaison l’escouade Carcajou lancée en 1995 pour lutter contre les motards. L’opération représentait un investissement de 10 millions $ et l’ajout de 44 ressources.

Stéphane Rolland, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h22

Crise du logement : le RCLALQ critique le plan d'action de la ministre Laforest

Le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ) estime que le plan d'action qui vient d'être annoncé par la ministre de l'Habitation, Andrée Laforest, ne peut aider concrètement les locataires à traverser la pire crise du logement des dernières années. La majorité de l'aide annoncée vise à permettre la ...

19 mai 2022

Financement des partis: le PQ coiffe de peu le PCQ

À moins de cinq mois des élections générales au Québec, la course au financement est serrée: le Parti québécois (PQ) vient de repasser devant le Parti conservateur (PCQ) d’Éric Duhaime. Traditionnellement champion du financement populaire, le PQ avait été déclassé ces derniers mois par la montée foudroyante du PCQ. Fin février, le PCQ avait ...

19 mai 2022

Rapport Kamel: «Il faut plus d'imputabilité», dit François Legault

Au lendemain de la publication d’un imposant rapport d’enquête de près de 200 pages sur l’hécatombe survenue dans les CHSLD au début de la pandémie, le premier ministre François Legault reconnaît «qu’il faut plus d’imputabilité d’en haut jusqu’en bas». C’est ce qu’a répondu le premier ministre lors d’une conférence de presse mardi à Laval, où il ...