X
Rechercher
Publicité

25e anniversaire de la Loi sur l’équité salariale

Les syndicats de la CSQ en Montérégie réclament une loi avec plus de mordant

durée 07h00
22 novembre 2021
Marie-Claude Pilon
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

À l’occasion du 25e anniversaire de la Loi sur l’équité salariale, les syndicats de la Montérégie affiliés à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) se mobilisent pour demander au gouvernement de réviser la Loi.

Voici la lettre ouverte signée les Syndicats de la Montérégie affiliés à la Centrale des syndicats du Québec: 

« L’équité salariale est un principe phare de notre société : c’est un droit fondamental. Même si plusieurs avancées ont été réalisées, on constate que l’équité salariale n’est toujours pas atteinte. Vingt-cinq ans plus tard, il est clair que la Loi manque de mordant », soutient la coordonnatrice régionale de Montérégie, Sandra Boudreau.

Après une bataille juridique de neuf ans ayant mené à une décision de la Cour suprême demandant au gouvernement de modifier la Loi, nous voilà repartis pour quelques années de contestation puisque certaines modifications faites en avril 2019 sont, de notre point de vue, discriminatoires.

« Remplacer un ajustement salarial par une somme forfaitaire, ce n’est pas atteindre l’équité salariale. Nous revendiquons une révision de la Loi afin de retirer les sommes forfaitaires, de corriger les écarts salariaux rétroactifs à la date de l’événement et de s’assurer de payer toutes les sommes qui sont dues à des milliers de femmes du Québec », ajoute Sandra Boudreau, coordonnatrice régionale de Montérégie

La discrimination systémique fondée sur le sexe à l’égard des personnes qui occupent des emplois dans des catégories à prédominance féminine n’avait pas sa place il y a 25 ans, et elle l’a encore moins en 2021. C’est pourquoi les membres de la CSQ seront en action aujourd’hui, aux quatre coins du Québec, afin de rappeler haut et fort que ce dossier est prioritaire pour les dizaines de milliers de travailleuses québécoises qui revendiquent un salaire équivalent et, surtout, la reconnaissance à sa juste valeur de leurs emplois.

La Centrale a également interpellé les partis politiques provinciaux afin que la révision de la Loi soit incluse dans les plateformes électorales en vue de la prochaine élection. Les 125 députés de l’Assemblée nationale ont aussi été interpellés par la CSQ à ce sujet.

« Ne faisons pas les choses à moitié, faisons l’équité salariale correctement », conclut Sandra Boudreau.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h22

Crise du logement : le RCLALQ critique le plan d'action de la ministre Laforest

Le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ) estime que le plan d'action qui vient d'être annoncé par la ministre de l'Habitation, Andrée Laforest, ne peut aider concrètement les locataires à traverser la pire crise du logement des dernières années. La majorité de l'aide annoncée vise à permettre la ...

19 mai 2022

Financement des partis: le PQ coiffe de peu le PCQ

À moins de cinq mois des élections générales au Québec, la course au financement est serrée: le Parti québécois (PQ) vient de repasser devant le Parti conservateur (PCQ) d’Éric Duhaime. Traditionnellement champion du financement populaire, le PQ avait été déclassé ces derniers mois par la montée foudroyante du PCQ. Fin février, le PCQ avait ...

19 mai 2022

Rapport Kamel: «Il faut plus d'imputabilité», dit François Legault

Au lendemain de la publication d’un imposant rapport d’enquête de près de 200 pages sur l’hécatombe survenue dans les CHSLD au début de la pandémie, le premier ministre François Legault reconnaît «qu’il faut plus d’imputabilité d’en haut jusqu’en bas». C’est ce qu’a répondu le premier ministre lors d’une conférence de presse mardi à Laval, où il ...