X
Rechercher
Publicité

COVID-19

Ottawa distribuera 140 millions de tests rapides en janvier

durée 14h00
5 janvier 2022
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Ottawa distribuera gratuitement 140 millions de tests rapides pour détecter la COVID-19 aux provinces et territoires du pays d’ici la fin du mois.

C’est ce qu’ont annoncé aujourd’hui le premier ministre, Justin Trudeau, et le ministre de la Santé, Jean-Yves Duclos.

Durant son dernier point de presse le 22 décembre dernier, M. Trudeau avait mentionné que des dizaines de millions de tests rapides supplémentaires arriveraient au pays dans les premières semaines de 2022, mais n’avait pas précisé leur nombre.

« Ces tests seront distribués en fonction du nombre d’habitants, à la demande de nos partenaires provinciaux et territoriaux, a indiqué le ministre Duclos. »

Le ministre a également insisté pour dire que ces 140 millions supplémentaires de tests représentent quatre fois plus que ce qui a été distribué en décembre.

Inquiétude

Durant ce premier point de presse depuis le début de la nouvelle année marquée par une explosion du nombre de cas liés au variant Omicron, le premier ministre et son ministre ont aussi mentionné qu’ils comprennent l’inquiétude actuelle.

« Ce n’est pas comme ça qu’on voulait débuter 2022, a déclaré Justin Trudeau. Je comprends la frustration des gens et qu’ils sont fatigués. Ça va bientôt faire deux ans qu’on vit en pandémie. De nombreuses régions sont confinées, il y a un resserrement des mesures sanitaires et les enfants sont de retour à l’école en mode virtuel. Mais nous savons comment traverser cette période. On doit se serrer les coudes et on aura un meilleur printemps. »

Vaccination

Justin Trudeau a de nouveau réitéré l’importance de la vaccination, appelant les gens à ne pas hésiter à recevoir une première, deuxième ou troisième dose.

« Il n’est jamais trop tard pour se protéger. Les Canadiens savent quoi faire et on va passer au travers. »

Jean-Yves Duclos s’est aussi fait rassurant.

« Nous avons de nombreuses raisons de rester positifs et optimistes pour l’avenir, a déclaré le ministre de la Santé. Janvier 2022 n’est pas mars 2021. Nous avons réalisé des progrès majeurs et nous continuons d’ajouter des outils pour protéger et appuyer la population. Nous sommes en meilleur position pour affronter Omicron. »

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 12h00

Financement des partis: le PQ coiffe de peu le PCQ

À moins de cinq mois des élections générales au Québec, la course au financement est serrée: le Parti québécois (PQ) vient de repasser devant le Parti conservateur (PCQ) d’Éric Duhaime. Traditionnellement champion du financement populaire, le PQ avait été déclassé ces derniers mois par la montée foudroyante du PCQ. Fin février, le PCQ avait ...

durée Hier 7h12

Rapport Kamel: «Il faut plus d'imputabilité», dit François Legault

Au lendemain de la publication d’un imposant rapport d’enquête de près de 200 pages sur l’hécatombe survenue dans les CHSLD au début de la pandémie, le premier ministre François Legault reconnaît «qu’il faut plus d’imputabilité d’en haut jusqu’en bas». C’est ce qu’a répondu le premier ministre lors d’une conférence de presse mardi à Laval, où il ...

18 mai 2022

Soins de longue durée : le rapport de la VG confirme le retard du Québec 

Les constats de la vérificatrice générale (VG), Guylaine Leclerc, sur les  soins et l’hébergement de longue durée confirment ce que le Réseau FADOQ dénonce depuis de  nombreuses années : le laxisme et l’inaction des différents gouvernements successifs font en sorte que  nous ne prenons pas convenablement soin des personnes aînées.  « Nous savions ...