Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Pandémie de la COVID-19

Retour en classe le 17 janvier: c'est le plan A pour le ministre Roberge

durée 09h00
5 janvier 2022
Sylvio Morin
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Québec souhaite toujours le retour en classe en présentiel le 17 janvier et pour le ministre de l'Éducation, c'est le plan A.

« Je suis bien confiant présentement [du retour le 17 janvier] mais je ne peux pas être certain à 100% », a répondu en anglais Jean-François Roberge à une question d'un journaliste anglophone lors d'une conférence de presse qu'il a donnée en début d'après-midi aujourd'hui, pour livrer les détails des mesures d'enseignement à distance pour le réseau scolaire et l'éventuel retour en classe.

Le ministre a notamment annoncé que les élèves du primaire et du secondaire recevront chacun une boîte de cinq tests rapides à leur retour en classe et une seconde en février. Cette distribution a pour objectif de permettre aux parents de tester leur enfant avant de l’envoyer en classe s’il présente des symptômes de la COVID−19.

Le masque chirurgical (bleu) devra être porté en tout temps par les  élèves et les enseignants, même en classe. Ils seront encore distribués à raison de deux par jour mais on pourra en remettre plus, au besoin.

Par ailleurs, le ministre Roberge, a fait savoir que que le personnel enseignant sera ajouté à la liste des travailleurs admissibles au dépistage de la COVID−19 par le biais de test PCR. Le tout sera en vigueur à compter du 15 janvier.

Présent lors du point de presse, le directeur national de la Santé publique, Horacio Arruda, a déclaré que « de l'avis des experts », son département ne recommandait pas pour l’instant le port du masque N95 par les enseignants.

Les examens du ministère ont été repoussés aux semaines du 24 et du 31 janvier et le premier bulletin de l'année sera remis le 11 février.

Par ailleurs, quelque 50 000 lecteurs de CO2, soit la moitié de la commande gouvernementale, seront livrés dans les établissements d'ici vendredi afin d'être complètement installés pour la rentrée annoncée du 17 janvier.

« Dans la balance des inconvénients, garder les écoles fermées, ça va créer plus de dommages que de les garder ouvertes », a déclaré essentiellement le ministre de l'Éducation qui a fait remarquer que « cette rentrée, encore une fois particulière, demandait de s'ajuster et de s'adapter ».

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Un mot-clic misogyne dans les vidéos de Pierre Poilievre

Le ministre de la Justice, David Lametti, était dans tous ses états jeudi midi après avoir appris que les vidéos du nouveau chef conservateur Pierre Poilievre comprenaient un mot−clic caché faisant référence à des mouvements misogynes. «Je suis outré, je suis hors de moi. Honnêtement, j’ai un peu de misère maintenant à contrôler mes émotions», ...

durée Hier 15h53

Hockey Québec désavoue Hockey Canada et retient des fonds qui lui sont destinés

Hockey Québec a adopté une motion de désaveu envers Hockey Canada, en laquelle la fédération provinciale n'a plus confiance, et retiendra des fonds habituellement transférés à l'organisme national. La motion, adoptée lors de la séance du conseil d'administration de Hockey Québec mardi soir, a d'abord été rapportée par La Presse. Cette motion ...

durée Hier 13h31

Immigration: Trudeau maintient sa position face aux demandes de Legault

Le premier ministre fédéral, Justin Trudeau, a semblé maintenir la porte fermée, mercredi, face aux demandes de son homologue québécois, François Legault, pour des pouvoirs accrus en immigration. «On a parlé de la protection du français et, comme vous le savez, on est là pour protéger le français au Québec et partout à travers le pays. On va ...